• ~ 79 ~

    ♫  DHT - Listen to your heart (Piano Instru) ♫

     

    ~ 79 ~

    ❋  ❋  ❋

    ~ 79 ~

    ❋  ❋  ❋

    ~ 79 ~

    ❋  ❋  ❋

    ~ 79 ~

     

    Le Dimanche après-midi, à Vantaa, Köylen et Calypso jouaient du piano ensemble. Cela faisait deux bonnes heures qu'ils travaillaient une chanson qu'ils avaient composés tous les deux. Cette idée leur était venue alors qu'ils discutaient de musique et c'était Köylen qui l'avait eu en premier. Ils s'étaient alors installé sur le piano du chanteur et avaient commencé à pianoter au hasard jusqu'à ce qu'une mélodie naisse. Ils notèrent les notes sur papier pour pouvoir s'en souvenir et la rejouer quand bon leur sembleraient. Ils ne leur manquait plus que les paroles ! 

    Cela était très amusant et rapprochait encore et toujours les deux jeunes gens qui partageaient une passion commune et se trouvaient de jours en jours de plus en plus de points communs.

    Köylen regarda discrètement son amie, à fond dans le morceau... Elle semblait tellement prise par la musique que personne ne semblait exister autours. Il aimait beaucoup l'expression qu'elle prenait quand elle jouait, elle fermait les yeux par moment, sûrement pour plus ressentir la musique. Il l'a trouvait très jolie ainsi.

    C'est à ce moment là qu'elle tourna la tête vers lui. Il rougit illico, sûr d'être prit en flag' de "matage" et lui adressa un sourire crispé auquel la jeune fille répondit en plongeant son regard dans le sien pendant quelques secondes avant de se re-concentrer sur la musique. Le jeune homme reprit le fil du morceau en souriant et à sa plus grande surprise, il entendit une douce mélodie sortir de la bouche de Calypso...


    I know there's something in the wake of your smile - Je sais qu'il y a quelque chose derrière ton sourire.

    I get a notion from the look in your eyes, yeah - J'en ai l'idée à cause du regard que tu as, ouais.

    You've built a love but that love falls apart
    Tu t'es construit un amour mais cet amour tombe en morceau

    Your little piece of heaven turns to dark - Ton petit morceau de paradis tourne à l'obscurité.


    - Ca le fait comme début de couplet... ? Demanda-t-elle ensuite, tout en continuant de pianoter.

    - Oui, j'aime beaucoup ! On va noter les paroles pour les retravailler. Décida Köylen en se dirigeant vers son bureau. C'était lui ou bien, elle faisait référence à lui dans cette amorce de couplet ?

     

    ~ 79 ~

     

    Alors qu'il cherchait une feuille vierge, son ordinateur lui fit savoir qu'il recevait un appel Skype. Intrigué, il regarda de qui venait  cet appel et il s'agissait de Sebastian. Il décrocha donc et se retrouva face à Korben, depuis le studio d'enregistrement où ils étaient tous ! 

     

    ~ 79 ~

     

    - Salut ma poule !! Qu'est ce que vous faites de beau ?!

    - On joue du piano. Répondit le chanteur. Ça avance au studio ?

    - Oui, on t'appelle justement pour te faire écouter quelques démos ! Lui dit-il. Köylen surréleva un sourcil quand il vit qu'il lui écrivait quelque chose. - Je rêve ou Caly joue sur le piano de ta mère ?! 

    - Bah si, en quoi ça te dérange ?  Lui écrivit-il en retour.

    - Je pensais que personne ne devait y toucher hormis toi ? Hum... ? 

     

    ~ 79 ~

     

    - Bon ! Vous me faites écouter ou quoi ? Dit-il à voix haute et en prenant le soin de ne pas répondre à la question de son meilleur ami. Caly, tu viens ? Demanda-t-il ensuite à l'adolescente qui le rejoignit.  

    Korben lui fit un sourire dont il connaissait la signification: il allait le cuisiner dès qu'il en aurait la possibilité. Oui, Köylen avait vraiment dit que personne ne devait toucher à ce piano, il y tenait comme à la prunelle de ses yeux et il avait exceptionnellement permis à Caly d'y toucher tout simplement parce qu'il en avait envie... Et il ne regrettait pas du tout son choix, elle jouait extrêmement bien et c'était un vrai régal de l'entendre s'en servir. 

     

    ~ 79 ~

     

    - Je vais dire à Seb que t'es là, il apprend à jouer de la batterie à Maïe.

    - Tiens, la copine d'Elios est là ?

    - Ouais, et elle s'en sort pas trop mal pour une première fois ! 

    En effet, Elios avait eut l'autorisation d'emmener sa petite amie au studio ce jour là et Sebastian lui avait gentiment proposé de lui apprendre quelques bases en batterie. 

     

    ~ 79 ~

     

    - C'est pas mal du tout pour une première fois ! Maintenant, quand tu arriveras à gérer l'indépendance de tes membres, je t'apprendrai à jouer avec la double pédale ! Promis le grand brun

    - Merci Seb ! Remercia Maïe tout en continuant de jouer.

    Ils sortirent ensuite de la pièce pour rejoindre Korben qui était en train de brancher le PC à la télévision afin que tout le monde puisse voir les deux malades. 

     

    ~ 79 ~

     

    - Viens ici, si tu veux... Proposa Köylen à Calypso, en tapotant l'espace entre ses cuisses (Il avait coupé le micro, pour ne pas que les autres entendent) - Il n'y a pas d'autres sièges et tu n'as pas le droit de rester trop longtemps debout. Ajouta-t-il devant le regard fuyant et la gêne de la jeune fille. - T'inquiètes pas, je ne vais pas te manger. 

     

    ~ 79 ~

     

    Calypso s'installa avec timidité entre les cuisses musclées du chanteur qui remit son microphone en marche.

    L'apprentie se sentait extrêmement mal à l'aise alors que Köylen était égal à lui-même, attendant que Korben finisse son installation. Elle pouvait sentir son souffle sur son cou  et à sa plus grande surprise, elle sentit son bras droit encercler sa taille. Elle essaya de faire comme si de rien était et commença à jouer nerveusement avec la souris alors que Köylen restait silencieux.

    - Détends-toi... Lui murmura-t-il au creux de son oreille avant de poser son menton sur son épaule.

     

    ~ 79 ~

     

    - Bon ! Vous êtes prêt ?! S'exclama Korben avant de remarquer dans quelle position ils se trouvaient. Dites donc vous ! Vous ne feriez pas des cochonneries pendant qu'on est pas dans la villa ?! Genre vous êtes malade, mon œil ouais ! Plaisanta-t-il.

     

    ~ 79 ~

     

    - Balance la musique au lieu de dire des bêtises ! Rétorqua Köylen en riant alors que Calypso affichait un sourire gêné. 

    Ils écoutèrent donc les démos pendant près d'une bonne heure et demi, discutant sur ce qui devait être modifié, retravaillé et supprimé. Köylen et Caly reprenaient du service à partir du lundi suivant même si la voix du chanteur n'était pas encore totalement rétablie. Il chanterai tout de même, étant donné que pour les besoin du morceau, il allait faire appel à un Vocoder, un dispositif permettant de rendre sa voix synthétique. C'était une technique très utilisé par le groupe Daft Punk.

     

    ~ 79 ~

     

    Caly se détendit au fur et à mesure et riait des blagues de Torsten et autres conneries que faisaient les membres du groupe. Elle ne remarqua même pas que le chanteur caressait lentement son ventre depuis cinq bonnes minutes ! Lorsqu'elle s'en aperçu enfin, ils venaient juste de couper la communication avec les autres et se retrouvèrent dans un silence que la jeune fille trouvait assez étrange.

    - Qu... qu'est ce que tu fais ? Demanda-t-elle timidement, sans pouvoir faire le moindre mouvement

    - Ah... désolé... je ne m'en suis pas rendu compte. S'excusa-t-il sans pour autant arrêter. Tu veux que j'arrête ? Lui murmura-t-il ensuite tout en descendant sa main lentement.

    - Je... Oui !

    - Tu es sûre... ? Ta poitrine me dit le contraire: tu pointes. Continua-t-il à voix basse, les yeux clos.

     

    ~ 79 ~

     

    - Non mais qu'est ce qui te prends ?! S'exclama l'adolescente, se dégageant de son étreinte en bondissant littéralement et en cachant sa poitrine qui, effectivement, avait réagit à ses caresses. 

     

    ~ 79 ~

     

    Köylen soupira un bon coup. Il ne savait pas si il avait agit ainsi parce que Calypso lui plaisait un petit peu plus de jours en jours où si il était tout simplement en manque de sexe. Cela faisait tout de même plusieurs mois qu'il n'avait rien fait de ce côté, et c'était une première depuis qu'il avait découvert les plaisirs de la chair. Il plongea son regard dans celui de Caly qui reflétait son incompréhension et lui dit sincèrement:

    - Excuses moi, je ne sais pas ce qu'il m'a prit... Je.. Excuses moi... Il n'arrivait pas à parler correctement, parce qu'il finit par détailler le corps de Calypso. 

     

    ~ 79 ~

     

    - Tu.. tu.. ton... Bégaya-t-elle soudainement en pointant l'entrejambe du jeune homme. 

     

    ~ 79 ~

     

    - Oh putain d'merde ! S'exclama-t-il en cachant son érection.

     

    ~ 79 ~

     

    - Je vais te laisser ! Décida Caly en se dirigeant rapidement, en courant presque, vers la sortie. Dès que j'aurai passée la porte, on oublie tout ça. Dit-elle avant de disparaître de la pièce, laissant le jeune brun,  totalement perdu et dégoûté de s'être montré si faible face au corps de son amie mais tout de même assez ravie dans la mesure où il avait la preuve qu'elle ne lui était pas si indifférente que ça.

    Il se dirigea vers sa salle de bain pour prendre une douche froide. Il fallait à tout prix qu'il se calme, il commençait à faire, dire et penser n'importe quoi. Caly était son amie, et ça devait rester ainsi. Il fallait qu'il se rentre ça dans la tête.

     

    ~ 79 ~

     

    Cette dernière, une fois dans sa chambre, n'en revenait toujours pas de ce qu'il venait de se passer quelques secondes plus tôt. Comment se sentait-elle réellement face à cette situation ? Et bien, elle se sentait vraiment... flattée ! Oui, c'était cela le bon mot. Elle avait beau avoir refusée qu'il continue ses gestes déplacés et avoir été choquée de le voir dans un tel état, elle n'en restait pas moins flattée de provoquer de tels réaction chez le chanteur... et elle devait également avouer que cela ne l'avait pas laissée indifférente, il l'avait d'ailleurs justement remarqué.

    Mais jamais elle ne pourrait se permettre quoi que ce soit avec lui ! Elle était là pour travailler et non pour flirter avec lui, même si à présent elle penserait à cette petite péripétie à chaque fois qu'elle le verrait.