• ~ 122 ~

    ~ 122 ~

     

    Mercredi arriva très rapidement. Sledge et Calypso s’étaient royalement ignorés durant ces quelques jours donc autant dire que la situation ne s’était toujours pas arrangée. Le guitariste Amaranth avait passé toutes ses journées chez sa petite amie tandis que Caly était resté chez elle à écrire des chansons ou à passer la journée en compagnie des jumeaux Hämmer et Wilhem. Ce dernier commençait d’ailleurs à très bien s’intégrer dans cette petite bande. N’oubliant pas sa mission première, il avait tenté de joindre Helga en vain. Il s’était alors dit qu’il se laisserait quelques jours supplémentaires avant de débarquer chez elle. 

    Ce matin là, Calypso patientait comme lui avait demandé Köylen devant MTV Pulse, en attendant l’émission d’Akemi, une chroniqueuse musicale qui recevait le quintette. L’adolescente était toute seule chez elle, Sledge avait visiblement passé la nuit chez sa petite amie. L’adolescente se cala tranquillement dans son sofa en attendant le début de l’émission.

    Elle n’avait encore eu aucun contact avec le chanteur depuis sa venue au studio car Sledge avait caché son moyen de communication autre part. Cependant, elle était un peu moins angoissée en repensant au fait qu’elle le reverrait dans quelques minutes en direct sur un écran et en chair et en os ce samedi.

    Après quelques minutes supplémentaires de pub, l’émission commença enfin. Un sourire niais se dessina sur le visage de l’adolescente quand elle découvrit son petit ami et ses quatre comparses sur le grand écran de sa télé. 

     

    ~ 122 ~

     

    - Bienvenue à vous tous sur Soundwave ! Aujourd’hui j’ai l’honneur de recevoir cinq beaux gosses très célèbres. Ils ont à ce jour vendu près de vingt cinq millions d’albums dans le monde en deux ans et demi de carrière. Après avoir occupé les premières places des charts avec leur deuxième album Never Surrender, ils nous concoctent actuellement un troisième opus très spécial avec des sonorités Drum’n’Bass entre autres. Ce sera également leur tout premier album à passer les frontières américaines ! Veuillez accueillir, Generation X ! Bienvenue à vous et merci d’avoir accepté mon invitation ! 

     

    ~ 122 ~

     

    - De rien, c’est un plaisir. Répondit Köylen, tout souriant.

    - Alors, où en êtes vous dans la conception de votre troisième album ? Demanda alors la chroniqueuse.

    - Eh bien, on est en train de le finaliser. Il ne nous reste que deux titres à enregistrer avant d’envoyer le tout en mastering.

    Ils parlèrent alors pendant un bon moment des nouveautés de l’album, du nouveau clip à venir, des festivals auxquelles ils ont participés aux Etats-Unis et à la plus grande surprise de Calypso, Akemi posa une question sur elle :

     

    ~ 122 ~

     

    - Alors, apparemment, vous auriez changé de Manager, ce ne serait plus Denn Kuisma qui vous gèrerait, mais une jeune étudiante de dix sept en provenance de l’Université Sibelius. Comment cela s’est-il passé ? Son jeune âge a-t-il été un frein à l’avancé de votre projet ou au contraire, un boost ?

     

    ~ 122 ~

     

    - Eh bien en fait il s’agit d’une stagiaire de notre manager officiel et même si elle nous prend en main, Denn est toujours derrière pour voir comment ça se passe. Expliqua alors Sebastian.

    - Et ça se passe super bien ! Renchérit Korben. On s’entend hyper bien avec elle, on déconne beaucoup et elle nous a été d’une très grande aide pour la conception de notre album. Elle a extrêmement bien su nous mettre en relation avec les personnes qui nous étaient indispensables pour réussir notre projet.

    - D’ailleurs, on compte bien la remercier pour tout ce qu’elle a fait pour nous, car à la base il ne lui était pas demandé d’en faire autant. C’est grâce à elle que nous avons pu faire Woodstock comme je te le disais tout à l’heure ! Jamais nous n’aurions cru poser nos pattes sur cette scène mythique ! On peut se vanter d’avoir touché le même plancher que Jimi Hendrix maintenant ! Dit Köylen avec malice. 

     

    ~ 122 ~

     

    - Et maintenant une question qu’on vous pose tout le temps ! S’amusa à dire Akemi. – Est-ce que l’un d’entre vous est casé ? Allez, dites nous tout !

    - Eh bien sur nous cinq... Commença Jan. – ... deux ne sont plus des cœurs à prendre. 

     

    ~ 122 ~

     

    - Oh ! Intéressant !! S’exclama la chroniqueuse, certaine de tenir un jolie scoop ! – Je suppose que je ne saurais pas qui sont ces deux personnes ?!

    - Il est important de protéger les personnes qui côtoient les membres d’un groupe très connu. On ne sait jamais ce qui peut arriver avec les groupies et fanatiques... Se contenta de dire Torsten l’air détaché.

    - Je comprends tout à fait que vous teniez à votre vie privée mais vous risquez d’être encore plus traqué qu’à l’accoutumé avec une déclaration pareille.

    -  Pas grave ! Répondit Köylen en haussant les épaules, l’air indifférent. 

     

    ~ 122 ~

     

    L’interview continua de plus belle pendant un bon moment. Durant l’émission, Akemi fit passer un rétrospective de la carrière du groupe de leur début à aujourd’hui.

     

    ♫ Happoradio - Sinä ♫

     

    - Cette émission touche à sa fin ! On finit en beauté avec les Gen X qui vont nous interpréter « Sinä » un titre qu’ils ont composés exprès pour cette émission ! Merci de nous avoir suivit ! On se retrouve demain pour l’interview de Jyrki 69, le beau chanteur du groupe The 69 Eyes, les vampires d’Helsinki ! 

     

    ~ 122 ~

     

    Valvotaan, - Veillons,

    kuunnellaan joka suuntaa. - Écoutons chaque direction

    Mikään ei voi yllättää. - Il n'y a rien qui puisse nous surprendre.

    Lusikkaan, - En cuillère,

    piiloudutaan peiton alle. - Cachons-nous sous la couverture

    Näin kaunista ei saa särkymään. - Une telle beauté est incassable.

     

    ~ 122 ~

     

    Niin vuokses menisin liekkeihin, - Oui, pour toi je me jetterais dans les flammes,

    parkumatta palaisin, olla parempi tahtoisin. - Sans me plaindre je reviendrais, je voudrais m'améliorer

    Sinä se oot. - C'est toi

     

    ~ 122 ~

     

    Torjutaan, - Repoussons,

    taistellaan sitä vastaan, - Combattons celui,

    joka yrittää meidät erottaa. - Qui tente de nous séparer

     Vaikka pelottaa, - Malgré la peur,

    vaikka tuntuu että paha painaa liikaa, - Malgré le sentiment du mal qui pèse trop,

    kaksin voi sen kantaa.À deux on peut le porter.

     

    ~ 122 ~

     

    Niin vuokses menisin liekkeihin, - Oui, pour toi je me jetterais dans les flammes,

    parkumatta palaisin, olla parempi tahtoisin. - Sans me plaindre je reviendrais, je voudrais m'améliorer.

    Sinä se oot. - C'est toi.

     

    Ja niin vaikka halkeaisin haavoihin, - Et oui, même si je suis recouvert de blessures, 

    sinä voitehista vanhin, korjaat mut kokoon taas. - Toi, la plus vieille pommade de toutes, tu me recomposes.

    Sinä se oot. - C'est toi.

     

    ~ 122 ~

     

    Niin. - Oui

    Niin vuokses menisin liekkeihin, - Oui, pour toi je me jetterais dans les flammes

    parkumatta palaisin, olla parempi tahtoisin. - Sans me plaindre je reviendrais, je voudrais m'améliorer

    Sinä se oot. -  C'est toi

     

    ~ 122 ~

     

    Ja niin vuokses menisin liekkeihin, - Oui, pour toi je me jetterais dans les flammes

    halkeaisin haavoihin, olla parempi tahtoisin. - Sans me plaindre je reviendrais, je voudrais m'améliorer.

     

    ~ 122 ~

     

    Sinä se oot. - C'est toi.

     

     

     

    *

    *              *

     

    ~ 122 ~

     

    Beaucoup plus tard dans la soirée, Caly écoutait le premier album du groupe de son petit ami en pensant à lui évidemment et surtout à la chanson qu’il lui avait dédiée sur Soundwave. Elle ne s’attendait absolument pas à ça. Elle était tellement touchée qu'elle avait passé la journée à sourire niaisement. Nonchalamment allongée sur son lit, elle feuilletait son nouveau carnet où plusieurs chansons étaient déjà écrites. Plusieurs étaient des collaborations avec Köylen d’ailleurs et lle se demandait si un jour ils les interprèteraient en public... C’était quelque chose qu’elle aimerait beaucoup faire en tout cas...  

    Quelques minutes plus tard, trois coups brefs à sa porte lui firent savoir que Sledge voulait entrer dans sa chambre. L’adolescente soupira discrètement, pas du tout d’humeur à se prendre la tête avec son grand frère.

    - Oui ? Dit-elle tout de même.

     

    ~ 122 ~

     

    Sledge ne répondit pas en retour et se contenta de rentrer dans la pièce pour poser le mobile de sa petite sœur sur son bureau et brancher son ordinateur. Cette dernière le regarda faire avec suspicion car au lieu de sortir de sa chambre, il s’appuya sur la table et semblait réfléchir. Caly remarqua, par contre, qu’il avait l’air moins énervé que les derniers jours. Elle espérait que c’était bon signe...

    - J’ai regardé Soundwave cet après-midi...

    - Et... ? Fit Caly, anxieuse.

    - Fallait être bête pour ne pas comprendre que cette chanson t’était destinée.

    Caly ne répondit pas. Elle s’attendait à ce qu’il se mette à cracher sur Köylen mais il ne le fit pas. Elle l’entendit soupirer bruyamment et avancer vers elle. Il s’installa sur son lit à côté d’elle et lui parla calmement. 

     

    ~ 122 ~

     

    - J’y peux rien si je te protège autant, Caly. C’est plus fort que moi... Je ne veux pas que tu souffres de quelques manières que ce soit.

    - Je comprends ça Sledge ! Je l’ai toujours comprit mais comment veux-tu que j’avance dans la vie si tu me protèges tout le temps ? La surprotection n’a jamais été bénéfique, tu sais ? J’ai besoin de faire mes propres expériences, de voir les choses par moi-même.

    - Zupp’ m’a dit la même chose au mot près... Bougonna le châtain. Caly se mit à sourire légèrement. Son frère semblait avoir enfin entendu raison. – Si j’ai quasiment déserté la maison durant ces derniers jours c’était vraiment pour réfléchir à cette situation. Essayer de peser le pour et le contre... Il fit une pose de quelques secondes avant de reprendre. - Je hais ton mec, Caly...  Je n’approuve pas ta relation avec lui, mais tu as raison. Tu as besoin de faire tes propres expériences, de découvrir les choses par toi même, tu as tout à fait raison. Alors je vais te laisser vivre ton histoire avec lui... mais je te promets que je serai le premier à lui foutre mon poing dans la gueule s’il te fait du mal, tu m’entends ?

    - Et s’il est parfait avec moi ? Fit l’adolescente. Elle était contente qu’il ait enfin entendu raison.

    - Eh bien tout ira bien... Se contenta de dire le guitariste.

     

    ~ 122 ~

     

    - Merci, Sledge... Merci d’avoir enfin comprit, de faire un effort pour moi et surtout de toujours être avec moi... J’ai pas été cool non plus à m’échapper de la maison et à bouder...

    - Je comprends, t’en fais pas va... Mais c’est vraiment plus fort que moi, tu sais. Il faut que je te protège, plus tu grandis et plus je suis sur tes basques, je le sais... C’est un effort énorme que je viens de faire là. Honnêtement, si nos amis ne m’avaient pas mit la pression, je n’aurais jamais prit cette décision.

    - Pourquoi tu me protège tant Sledge, il y a forcément une raison... Je peux la connaître ? Ca a un rapport avec le fait que je sois adoptée ? Demanda alors Caly soucieuse de connaître son passé avant son adoption. - Quel est la chose que tu sais à propos de mon passé et que tu ne veux absolument pas me dire ? J’ai besoin de savoir ! C’est de ma vie qu’il s’agit ! Je sais que je t’ai promit de ne pas essayer d’en découvrir d’avantage mais je ne sais pas si je pourrais tenir cette promesse en fin de compte...

     

    ~ 122 ~

     

    A l’entente de sa dernière phrase, le grand châtain se leva brusquement et lui dit :

    - Non, Caly ! Tu peux pas me faire ça ! Tu m’as fait une promesse, tu vas devoir la tenir. Je te l’ai dit, si je ne te parle pas des circonstances de ton adoption c’est justement pour te protéger, pour que tu aies une bonne vie et que tu n’y pense pas. Alors oublies ça s’il te plaît. Ta famille c’est nous, c’est avec nous que tu as grandit et que tu t’es épanouie. Le reste n’a pas d’importance. Savoir ça ne t’aidera vraiment pas à avancer et à te connaître. Puis oui, c’est pour cette raison que je te protège. Tout ce que je peux te dire Caly, c’est que tu as souffert... et je ne veux plus que tu connaisses ça, de quelques manières que ce soit. Bon, je vais commander des pizzas. Pepperoni ça te va ? Le guitariste préféra changer de sujet.

    Caly acquiesça d’un bref signe de tête en faisant la moue.

    - Crois moi, Caly. Il vaut mieux que tu ne saches pas ça... 

     

    ~ 122 ~

     

    - C’est important pour moi ! Dit-elle en se levant.

    - Un jour peut-être on pourra te raconter ton histoire, mais pour l’instant profites de ta jeunesse. Il est inutile de polluer ton esprit avec des choses pareilles.

    - Mon esprit est déjà pollué comme tu dis... J’y pense de jours en jours ! Il me manque une part de mon identité, Sledge ! Je ne sais même pas d’où je suis originaire... Dit-elle tristement. – Tu peux au moins me dire ça si tu le sais... Je sais que je suis née à Londres mais il est évident que je viens d’ailleurs.

    Sledge soupira une énième fois.

    - Bon d’accord, je peux au moins faire ça mais ne m’en demande pas plus car je ne pourrais pas... Après ça, mène ta vie comme d'habitude. Il réfléchit quelques instants. Alors... Je sais que ta génitrice est d’origine cubaine. Je ne sais rien du tout sur ton géniteur par contre... Donc voilà... Tu as du sang Cubain dans les veines mais à mon avis ton père biologique devait être de type Caucasien ou métissé lui aussi.

     

    ~ 122 ~

     

    Caly se blottit contre son frère, reconnaissante des efforts qu’il avait fait.

    - Merci pour tout...

    - Et pour ton stage, laisse tomber, je vais contacter Denn pour annuler ce rendez-vous et pour m'excuser. Tu parleras aux parents de ta relation quand tu t’en sentiras prête et si c’est vraiment sérieux avec l’autre... Mais encore une fois, je te jure que s’il te fait du mal, je lui pète toutes ses dents et les lui fait bouffer en prime. Rien à foutre qu’il soit connu. On ne fait pas de mal pas à ma petite sœur. J’espère aussi réellement que cette relation ne donnera pas une mauvaise image à notre groupe si on était amenés à percer...

    - Ne t’en fais pas pour notre groupe. Puis, faudrait déjà qu’on soit contacté par Universal... Ils ne sont pas pressés comme tu peux le constater !

    - Mouais, c’est vrai... J’espère vraiment que je n’aurais pas à regretter cette décision. Marmonna Sledge tout en serrant affectueusement sa soeur contre lui.