• ~ 95 ~

    ♫ Pendulum - The Fountain (feat Steven Wilson) ♫

     

    ~ 95 ~

     

    Caly patientait toujours au bar, ce qui commençait sévèrement à l'agacer. Depuis quand il fallait plus de vingt minutes pour préparer de vulgaires cocktails ?!

    - Bon, ça arrive quand ? Questionna-t-elle finalement, en essayant tant bien que mal de cacher son agacement. 

    - Excusez moi, mais vous avez quel âge ? Lui demanda alors le même barman.

    - Vingt et un ans ! Répondit machinalement l'adolescente bien qu'au regard de son interlocuteur, elle comprit qu'il ne la croyait pas une seconde. - Quoi ? Vous voulez ma carte d'identité ? Bah je l'ai pas et j'ai un problème de croissance, c'est pour ça que je ne fais pas mon âge ! Alors ça vient ou quoi ? 

    - Vous savez que vous risquez une amande pour ça ? L'informa l'homme d'un ton sérieux. 

    C'est pas tes affaires ! Dit-elle en finnois sans s'en rendre compte. 

    - Tu viens d'où toi ? 

    - Finlande. Mes boissons maintenant, s'il te plaît ! 

    - T'as vachement l'air d'une finlandaise ! Se moqua ouvertement l'homme.

     

    ~ 95 ~

     

    - Tu fermes ta gueule et tu fais ce qu'elle te demande ! Vint à sa rescousse le batteur, visiblement de mauvaise humeur. Son ton cassant fit que le barman s'arrêta directement de ricaner et se mit rapidement au travail pour enfin préparer la commande de l'adolescente. - Et pour la peine tu amèneras le plateau toi-même dans notre carré ! Ordonna-t-il ensuite avant de jurer en finnois cette fois ci. - Pauv' con va !  

     

    ~ 95 ~

     

    Caly apprécia grandement l'intervention de son ami mais elle remarqua rapidement qu'il n'était pas du tout dans son assiette. Il s'installa prêt d'elle et prit sa tête entre ses mains, l'air malheureux.  L'ado s'approcha de lui et lui demanda gentiment:

    - Qu'est ce qu'il se passe, Seb ?

    - Je crois que j'aurais dû rester brun Caly... Marmonna-t-il faiblement.

     

    ~ 95 ~

     

    - Mais pourquoi tu as changé à la base ? 

    - Ce... ce serait trop long à t'expliquer. Je t'en parlerai un de ces quatre mais pas maintenant. 

     

    ~ 95 ~

     

    - D'accord. En tout cas, sache que tu es toujours aussi beau en blond, et c'est sincère. Si tu te sens bien comme ça c'est l'important, peu importe ce qu'en pensent les autres.

     

    ~ 95 ~

     

    Le batteur releva la tête et adressa un petit sourire à son interlocutrice. 

    - Merci Caly, t'es adorable. Tu sais quoi, je vais rentrer, je suis crevé. Je te laisse le dire aux autre, ok ? Dit-il faiblement en commençant à se lever de son tabouret. 

    - Déjà... ? Bouda la jeune fille. - Bon, et bien d'accord, je le dirai aux autres. Fais attention à toi, d'accord ?

    - Oui t'en fais pas. Rit brièvement le batteur. - A tout à l'heure. Dit-il en lui donnant une bise. - Amuse-toi ce soir, Ok ? 


    - Ok...

     

    ~ 95 ~

     

    Sebastian prit la porte de sortie du bar afin de ne pas croiser ses comparses qui l'auraient empêcher de s'en aller avec certitude. Il était vraiment trop triste et énervé pour rester dans cet endroit où la fille qui avait occupée son esprit pendant un bon moment ne l'avait pas reconnu. Bien sûr, il était touché qu'elle l'ait défendu en quelque sorte et qu'elle ait traversé le pays pour le retrouver mais il n'avait pas supporté qu'il s'attaque à sa blondeur. Il avait en partie fait ça pour elle, il voulait s'assumer, lui montrer qui il était vraiment et ça avait été une mauvaise idée car elle semblait préféré l'ancien Sebastian, plutôt que la "blondasse" qu'il était redevenu... Il n'était plus qu'une tête blonde qui ne savait même pas jouer de la batterie selon elle... (cela montrait bien son niveau musical...). Il aurait bien pu lui dire qui il était, mais ses paroles lui avaient fait trop de mal. Si seulement elle s'était attardé sur son visage plus de cinq secondes, elle l'aurait peut être identifié... mais la fille qu'il avait vu ce soir était méconnaissable. Dans sa tête, Maya ne se mettait jamais en colère pour si peu et insultait encore moins les personnes qu'elle ne connaissait pas. 

    Le batteur était déçu.

     

    *

    *              *

     

    ~ 95 ~

     

    Cinq minutes plus tard, Calypso vit une grande brune aux mèches rouges courir vers le bar, l'air affolée et sous le choc. L'ado la reconnut immédiatement. il s'agissait de la conquête de Sebastian. Elle semblait être dans le même état que lui et Caly fit donc le rapprochement entre eux. Il s'était passé quelque chose... Mais quoi ?

    Sebastian avait parlé de sa blondeur. L'avait-elle rejeté à cause de ça... ? Cette fille était-elle si superficielle ?! Cette dernière reconnut Caly, elle se dirigea alors rapidement vers elle sans manquer de dévisager tous les gens présents dans la salle. 

    - Où est Sebastian ? Demanda-t-elle directement sans même faire un effort d'amabilité !

    - Il est partit il y a cinq minutes ! 

    - Oh Shit ! S'exclama-t-elle en tapant du pied. Elle ne la remercia même pas pour l'info, et retourna d'où elle venait sans même lui adresser un regard.

     

    ~ 95 ~

     

    - Hey mais si tu veux j'peux.... Trop tard, elle venait de quitter la salle. - ...te dire où il est allé... Finit tout de même Caly en haussant les épaules. - Tant piiis...

     

     

    *

    *           *

     

    ~ 95 ~

     

    Maya revient rapidement vers le carré VIP où Kristina et Köylen discutaient tranquillement. 

    - On s'casse ! Décida-t-elle 

    - Casses toi si tu veux, moi je reste ! Refusa catégoriquement la blondinette. La compagnie de Köylen lui plaisait vraiment trop et ce ne serait pas pour les caprices de sa sœur qu'elle mettrait fin à un moment pareil. De plus, Maya avait bien refusé qu'elles s'en aillent si l'une d'elle se prenait un râteau !

     

    ~ 95 ~

     

    - Qu'est ce qu'il s'est passé ? Demanda le chanteur à la jeune métisse qui s'appuyait sur la table, blasée

    - Il n'est plus là. Il est partit. 

    - Quoi ?! S'exclama le jeune homme qui ne s'attendait carrément pas à ce que Sebastian s'exile carrément du Night Club. Ca ne lui ressemblait pas de réagir comme ça !! 

    - J'ai croisé la gamine. C'est elle qui me l'a dit. Bon, je me casse moi ! Je suis vraiment trop conne... ! S'exclama-t-elle au bord des larmes. Putain...

    - Donnes moi ton numéro. Je lui donnerai... Promit Köylen. 

    - Je lui ai déjà donné mais il ne m'a jamais rappelé. En plus avec ce qu'il vient de se passer, je ne pense pas qu'il prendra contact avec moi. C'est foutu. J'ai tout foutu en l'air ! 

    - Donnes moi ton numéro je te dis ! Je le connais, il te rappellera ! Assura le grand brun. Fais moi confiance. C'était sûrement à cause de lui qu'il ne l'avait pas contacté vu qu'il avait jeté ses coordonnés lorsqu'il les avaient trouvés dans le jean de son comparse, pensant qu'il ne s'en servirait sans doute pas... Il se ferait pardonner cela en agissant ainsi, puis la réaction de son ami l'avait affecté et il ne voulait pas qu'il soit malheureux. Cette fille aussi semblait très malheureuse... Il était normal qu'il les aide ! 

    Maya céda et lui donna le numéro de son cellulaire avant de s'en aller, malheureuse. Kristina n'eut même pas de compassion pour elle...

     

    ~ 95 ~

     

    - Vous n'avez pas l'air de vous entendre toutes les deux... Vous êtes sœur il me semble, non ? Il constata cela parce que la détresse de Maya semblait lui faire ni chaud ni froid. Il avait même l'impression qu'elle souriait à la place de compatir pour elle...

    - Demi-sœurs... Nous n'avons pas la même mère. La mienne est morte à ma naissance et mon père a rencontré la mère de Maya à Cuba quand j'avais un an. Cette pimbêche est arrivée un an plus tard. Lui expliqua Kristina.

    - "Pimbêche" ? Releva le grand brun, assez surprit qu'elle parle de sa petite sœur ainsi, et surtout derrière son dos.Vous êtes sœurs, vous devriez être proches non ? 

    - Ce n'est pas toujours comme ça. Tu vis dans quel monde ?! S'exclama la blonde qui ne s'était pas contrôlé. Excuses moi... Fit-elle en voyant le visage de son interlocuteur se durcir. 

    - Je crois que tu ne mesure pas la chance que tu as d'avoir une famille, même recomposée. Tu as ton père, tu as une belle mère et une demie sœur ! Tu sais combien de gens rêveraient d'être à ta place ? Certains n'ont pas de famille, tu devrais penser à eux quand tu craches sur ta soeur derrière son dos ! Une famille c'est sacré, je suis d'accord que parfois il y a des tensions, je ne dis pas le contraire, mais quand tu perdras l'un des membres de ta famille, tu comprendras ! 

    Kristina ne savait plus du tout où se mettre. Elle ne s'attendait vraiment pas à ce qu'il lui remonte les bretelles aussi facilement. Ce jeune homme avait vraiment un sacré caractère. Köylen sentait bien qu'elle était mal à l'aise mais il ne supportait pas l'attitude qu'avait son interlocutrice envers sa sœur. Il aurait tout donné pour avoir un vrai frère ou une vraie soeur ainsi que ses parents, alors il prenait la mouche facilement envers des actes comme ceux là.  

    - Désolée... S'excusa Kristina. C'est juste que... A la plus grande surprise de Köylen, des larmes perlèrent au coin de ses yeux. ... je suis jalouse d'elle. Avoua-t-elle subitement. 

    - Quoi ?!

    - Je n'ai jamais connu ma mère... J'aurais tellement voulu la connaître. Maya, elle a ses deux parents. Moi je n'ai que mon père, je n'ai jamais été proche de ma belle-mère. Maya, elle ne sait pas ce que c'est que de vivre en ayant perdu une part d'elle même. Jamais elle ne se posera la question de savoir comment aurait été sa vie si sa mère avait été en vie ! Elle a toujours tout réussit mieux que moi, elle a toujours eu ce qu'elle voulait ! Moi j'ai du me débrouiller toute seule... Se confia la blonde. 

    Elle ne savait pas trop pourquoi elle se confiait ainsi à lui, mais elle avait l'impression qu'il l'a comprendrait et effectivement, Köylen la comprenait parfaitement... Il prit la jeune femme dans ses bras et lui dit:


    -  Tu ne peux pas reprocher à ta sœur d'avoir ses deux parents contrairement à toi. Tu ne peux pas rejeter la faute sur elle ! Je ne te connais pas mais d'après ce que tu viens de me dire, et ce que je vois ce soir, tu rejette tout sur ta sœur !

    - Tu crois qu'elle n'est pas désagréable avec moi ? Elle me rabaisse dès qu'elle en a l'occasion ! Se défendit la jeune femme même si elle plaçait volontairement sa petite sœur à la place de la méchante pour se mettre en valeur...

    - Peu importe, trouvez un terrain d'entente. La famille c'est ce qu'il y a de plus important. Je suis persuadé que ta belle mère te considère comme sa fille, c'est juste que tu la repousses, je me trompes ? Devina Köylen à la plus grande surprise de Kristina.

    - Co... Comment tu sais ça ?!

    - C'est logique quand on réfléchit. Tu n'accepte pas qu'une autre femme prenne la place de ta mère... Pourtant c'est bête comme réaction, parce que ce n'est pas en le repoussant que ta mère ressuscitera... Tu te fais du mal toute seule...

     

    ~ 95 ~

     

    Calypso revint nonchalamment vers le carré V.I.P et en voyant dans quelle position se trouvait le leader avec cette blonde qu'elle avait immédiatement reconnu, elle se sentit soudainement en trop. Elle s'était stoppée net et n'avait pas osé faire un pas. Köylen eut un sursaut en la voyant, il avait presque honteusement oublié qu'elle était présente...

    - Heu... c'était juste pour te dire que Sebastian est partit. 

    Köylen allait se détacher de Kristina mais il se mit à penser au rapprochement de ce DJ et de Caly.

     Il voulait tester quelque chose ce soir. Il avait bien l'intention de décrypter le comportement de l'adolescente face à son propre rapprochement avec la blondinette. Il voulait savoir si elle aussi ressentirait de la jalousie envers sa possible conquête... 

    - Ouais... Maya m'a mit au courant. C'est elle qui l'a faite fuir. L'informa le chanteur en gardant un ton naturel. Au fait, je te présente Kristina. Kristina, je te présente Calypso, c'est la stagiaire de notre manager. 

    - Salut. Répondit tout simplement la blonde, voyant clairement en Calypso une rivale potentielle. Apparemment, tout c'était arrangé entre eux, malheureusement pour elle...

     

    ~ 95 ~

     

    Calypso prit place sur le sofa près du leur en profitant de la musique.

    - Les gens ont l'air d'apprécier votre son en tout cas ! Fit-elle remarquer

    - Oui, ce couill... DJ a vraiment été sympa de nous faire une telle pub ! Il a aussi l'air d'être sous ton charme... Répondit Köylen qui avait faillit déraper en insultant Enzo de couillon.

    - Je ne sais pas... Marmonna Caly en haussant les épaules. Mais c'est vrai qu'il est pas mal... Dit-elle.

    Elle pensait ce qu'elle venait de dire, mais bizarrement, elle voulait prouver à son interlocuteur qu'elle n'était pas gênée de sa proximité avec cette blonde dont elle avait déjà oubliée le prénom. Pourtant c'était tout le contraire, elle se sentait vraiment mal à l'aise de les voir ensemble ainsi...

    - Pourquoi tu ne tentes pas ta chance alors ? Demanda carrément Kristina, d'un ton qui voulait dire "casse toi et laisse nous seul" que Calypso comprit très bien. Et en guise de réponse, elle s'enfonça encore plus dans le sofa et lui répondit avec sérénité:

    - Je ne donne pas mon cul aux gars que je connais seulement depuis quelques minutes, tu m'excuseras... 

     

    ~ 95 ~

     

    Köylen était à deux doigts de pouffer de rire. Quelle tact... C'était quelque chose qu'il aimait beaucoup chez la jeune fille. Elle arrivait à clouer le bec à quiconque en gardant un calme olympien. Il se rappela alors de sa confrontation avec Tea, au début de son stage, elle l'avait totalement humilié la pauvre. Elle avait la rage et ne savait plus où se mettre ! C'était à peu près la même chose cette fois ci car il sentit Kristina se tendre sévèrement. 

     

    ~ 95 ~

     

    Calypso soupira longuement avant de se lever. Elle en avait marre de rester ici finalement. 

    - Vous savez quoi ? Je vais vous laisser et rejoindre Seb à la villa. Amusez vous bien. Décida Caly avant que Köylen ne l'interpelle:

    - Déjà ?! Mais c'est quoi cette manie de rentrer plus tôt que prévu ? S'agaça-t-il, ne s'attendant pas à une telle décision de la part de la jeune fille. 

     

    ~ 95 ~



    - Je m'emmerde. Avoua carrément Caly. - Et je fatigue aussi... Si Seb ne dors pas encore je vais aller squatter avec lui. Autrement, je pars pioncer. Je te laisse en bonne compagnie de toute manière, et tenir la chandelle, non merci ! Ajouta-t-elle ensuite. Bonne soirée...

     

    ~ 95 ~

     

    Köylen la regarda partir avec un petit sourire aux lèvres. 

    - Elle est jalouse... Dit-il à voix haute mais en finnois, Kristina ne pouvait donc pas comprendre. 

    - T'as dit quoi ?

    - Non rien... 

    Il la regarda partir et il vit aisément Enzo lui faire un signe avec sa main qui signifiait clairement "appelles moi" auquel Calypso répondit pas un sourire avant de sortir. 

    - Moi aussi je suis jaloux... Je dois bien l'avouer... Avoua-t-il toujours dans sa langue nordique. Il soupira longuement et se décolla de l'américaine pour le plus grand malheur de celle-ci. Elle n'était pas dupe, comme par hasard, il la lâchait quand la gamine n'était plus là. 

     

    ~ 95 ~

     

    - Cette gosse te plaît ? 

    - Elle est loin d'être une gosse Kristina, donc tu m'épargneras ce genre de qualificatif ! La défendit-il. Et non, elle ne me plaît pas.Mentit-il ensuite. - Je tiens beaucoup à elle, ça s'arrête là. 

    - Et si on allait ailleurs ? J'ai une suite pas trop loin d'ici, on peut y être dans dix minutes. On pourrait terminer la soirée là bas, qu'est ce que tu en dis ? Kristina préféra passer directement aux choses sérieuses. 

    - Je ne coucherai pas avec toi. Refusa le chanteur tout en regardant la piste de danse. - En temps normal j'aurai accepté mais... ça serait assez dégradant pour toi. 

    - Comment ça ?! Tu es un adeptes de positions bizarres ?!

    - Hahaha ! Rit le chanteur. - Non, pas spécialement, enfin ça dépend de ce que tu entends par là ! Nan, le risque c'est que couche avec toi mais en pensant à une autre. Ce n'est pas très agréable... Avoua-t-il ensuite.

    - Au moins tu es franc... Marmonna la chanteuse pop face au refus et à l'aveu de l'Européen. 

    - On peut toujours rester ici et parler, tu m'as l'air sympathique... 

    N'ayant pas obtenue ce qu'elle voulait dans l'immédiat, elle accepta tout de même de discuter avec ce séduisant finlandais. En tant normal, elle n'aurait pas accepté car il lui fallait ce qu'elle demandait dans le seconde qui suivait ! Cependant, avec Köylen c'était différent. Il avait bien plus de qualité que ce qu'elle croyait et elle comptait bien garder le contact avec lui jusqu'à ce qu'il cède à ses avances. 

     

     

    *

    *                 *

     

     

    ~ 95 ~

     

    Caly venait à peine d'entrer dans la villa et vit rapidement que la bâtisse était plongée dans l'obscurité et qu'il n'y avait pas un seul bruit. Cette mini villa était vraiment très cosy et contenait le nécessaire. De plus, la splendide vue sur la mer ne faisait qu'ajouter du charme à la demeure. Caly ne se lassait jamais de contempler l'océan. Ils avaient également une plage privée et pouvait donc passer des journées à bronzer ou faire trempette dans l'eau salée ! D'ailleurs, c'était au programme ! 

     

    ~ 95 ~

     

    Caly qui pensait que Sebastian était couché se rendit compte du contraire lorsqu'elle le vit sur la plage par le biais de la fenêtre. Ce dernier ayant remarqué la lumière de la bâtisse se retourna et lui fit signe de le rejoindre. L'ado accepta mais alla se changer avant...

     

    ~ 95 ~

     

    Une fois cela fait, elle le rejoint donc quelques minutes plus tard. Il avait allumé un feu et l'adolescente remarqua plusieurs bouteilles d'alcool à ses côtés ! Aucune ne semblait encore être vide... mais apparemment, ça n'allait plus tarder... Le batteur avait l'air amère et regardait l'océan. 

    - Tu te fais une fête en solo ? Fit remarquer tranquillement Caly en prenant place à côté de lui. 

    - Ouais... Et toi pourquoi tu es déjà là ? Lui demanda-t-il en fixant l'horizon 

    - Je m'ennuyais et j'en avais marre de tenir la chandelle ! 

    - Köylen s'est serré Kristina ?! S'exclama Sebastian qui n'en revenait pas. Caly hocha la tête pour acquiescer. - Oh le con ! 

     

    ~ 95 ~

     

    Caly prit une bouteille, l'ouvrit et but à même la bouteille sous les gros yeux de son ami.

    - Heyyyy ! Vas y mollo, vas pas me claquer entre les doigts, toi ! Fit-il en lui prenant la bouteille des mains afin d'en boire une gorgée lui aussi. 

     

    ~ 95 ~

     

    - Putain, c'est du Rhum !!! S'exclama Caly qui se mit à tousser !

    - Et ouais ma p'tite ! Du Barbancourt en plus ! C'est d'la bonne ! L'un des meilleurs de sa catégories ! Hahaaa ! Rit Sebastian en continuant de boire le liquide doré

    Caly prit une bouteille de bière, au moins elle était sûre que sa gorge ne serait pas en feu avec cet alcool...

     

    ~ 95 ~

     

    - Tu sais, si tu étais resté cinq minutes de plus, tu aurais pu t'expliquer avec Maya. Elle te cherchait et elle avait l'air bouleversée... C'est à cause d'elle que tu es parti ? Lui demanda-t-elle ensuite en adoptant une nouvelle position.

     

    ~ 95 ~

     

    - Ouais. Elle n'aime pas ma sale gueule de blondasse. J'ai la même tronche que mon père, forcément ça repousse et je suis à mille lieu du brun ténébreux que j'ai été pendant six ans ! Moi qui commençait à m'assumer en blond, je vais retourner chez le coiffeur dès qu'on rentre à Vantaa. Elle ne m'a même pas reconnu, tu t'en rend compte ? Elle est venu embrouiller Köylen parce qu'elle pensait qu'il m'avait jarté ! "- Tu t'rends compte que j'ai traversé le pays pour le voir ? Et comment tu crois que je me sens quand je vois une blondasse à sa place qui sait même pas jouer ?"Imita-t-il la jeune fille amèrement. - Quelle idée stupide j'ai eu ! 

    Caly était bouleversée d'entendre de telles paroles sortir de la bouche de son ami. Elle pouvait aisément lire de la détresse dans ses yeux et les débuts d'aveux qu'il venait de lui faire lui fendirent le cœur cependant, elle restait persuadée que cette histoire pouvait facilement s'arranger ! Maya avait l'air vraiment désolée de son acte, il fallait simplement qu'ils rentrent en contact pour qu'elle s'explique.

     

    ~ 95 ~

     

    - Comme je te l'ai dit toute à l'heure, l'important c'est que tu te sentes bien dans ta peau. Si tu te sens bien avec ta couleur naturelle, c'est l'important, peu importe ce que pensent les gens ! Brun, blond, roux, châtain, chauve, on s'en fou, tu resteras toujours toi même ! C'est esthétique ! Rien de plus ! 

    - Dans mon cas, ça ne l'est pas Caly... Avoua douloureusement le batteur en avalant une nouvelle gorgée de Rhum.

    Il commença alors à raconter son histoire à la jeune fille qui l'écouta attentivement en continuant de boire des bouteilles de bière. Elle ne perdit pas une miette de tout ce que lui raconta le batteur et à la fin de son récit, elle ne put que se sentir peinée face au vécu du jeune homme. Seb avait prit cependant, le soin de ne pas trop en dire sur la mère de Köylen car il ne voulait pas prendre le risque de commettre une bourde. 

    -  Mon père était gay. Il se servait de ma mère pour ne pas que son entourage ait des soupçons sur son orientation sexuelle. C'est pour ça qu'il a commencé à la battre quand elle lui annoncé sa grossesse. Il ne pouvait accepter le fait de devenir père alors c'est pour ça qu'il a violenté ma mère dans l'espoir qu'elle fasse une fausse couche. Mais comme tu peux le voir, c'est ratééé ! 

    - Oh mon dieu... Souffla Caly en s'approchant de son ami dont les yeux étaient rougis par les larmes et l'alcool. - C'est horrible.

    - Je m'y suis fait ! Le truc trop marrant c'est qu'il doit trop avoir la rage quand il me voit dans les médias et ça j'adore ! Maintenant il faut que je veille sur ma mère car qui sait ce qu'il pourrait lui faire... 

    - Où vit-elle maintenant ? Et ton père ?

    - Ma mère est retournée à Tampere tout comme la mère et le beau père de Korben. On va décider d'une date après l'enregistrement de l'album pour aller les voir. Deux semaines chez ma mère, c'est la chose dont j'ai le plus besoin en ce moment. J'espère qu'elle ne redeviendra pas distante avec moi quand elle va se rendre compte que je suis redevenu blond... Parce que plus je grandis, plus je ressemble à ce sale con ! Et lui il vit en quelque part en Norvège... Ah oui c'est un Norvégien pour info... Il est retourné là-bas d'après ce que m'a dit ma mère.

    - Elle a comprit le message quand tu t'es teint et tu es son fils, elle t'aime plus que tout et elle sait que tu as ta propre personnalité. Ca se passera bien. 

    - Oui, j'espère. Soupira le batteur. - Je serai incapable de me reteindre en brun de toute manière, j'ai beau avoir dit tout à l'heure que j'irai chez le coiffeur une fois rentré, je ne pourrai pas. J'en ai marre de me cacher derrière une teinture. Je suis juste un peu sur les nerfs par rapport à la réaction de Maya.... Mais le seul point positif dans tout ça c'est qu'elle a traversé tout son pays pour me voir... 

    - Elle tient à toi Seb, j'en suis sûre et elle trouvera le moyen de s'excuser.

    - Hm, j'espère, en tout cas c'est elle qui devra prendre contact avec moi. Je ne ferai rien de mon côté ! Dit-il. Tiens, allonges toi ici plutôt, je vais poser ma grosse tête sur ton petit dos, si je t'étouffe tu me le dis ! 

     

    ~ 95 ~

     

    Calypso s'exécuta tout en riant et ils restèrent un bon petit moment à s'envoyer des bières et autres alcools, en discutant de tout et de rien, jusqu'à ce que Sebastian dise:

    - Tu te souviens de notre petite conversation il y a quelque temps sur Köy ? Lorsqu'il était infecte avec toi...

    - Ouais... Répondit la brune.

    - Tu vois que j'avais raison, il t'adore maintenant ! Et c'est rare chez lui de se rapprocher aussi rapidement de quelqu'un, surtout d'une fille ! A part quand il drague ! En général, dès qu'une nana passe dans son lit, le lendemain, il ne veut même plus en entendre parler ! La seule exception c'était Tea, c'était la plus collante de toute mais il a réussit à s'en débarrasser !

    - Il est jeune, il profite... Marmonna la petite brune qui essayait de cacher son agacement. Il devait sûrement passer du bon temps dans la suite de la blonde avec qui il était... et ça l'emmerdait un peu !

    - Mouais... il n'a que dix huit ans et je ne préfère pas te révéler le nombre de nanas qu'il a eu.. tu risquerais de faire une syncope. Même moi j'en ai pas eu autant et j'ai deux ans de plus que lui ! S'offusqua le blondinet.

    - T'es jaloux en fait ? S'amusa à dire son interlocutrice même si elle commençait sévèrement à se sentir mal. Elle ne savait pas si c'était du à l'alcool ou si c'était pas rapport à ce que lui apprenait son ami. Elle se doutait bien que Köylen était volage. Il était très beau et célèbre, il en profitait ! Mais le fait de l'entendre dire, rendait la chose vraiment réelle et elle ne voulait pas faire partit de son tableau de chasse ! En tout cas cela la refroidissait dans ses ardeurs et c'était une raison valable pour ne pas laisser ses sentiments se développer bien que c'était très difficile...

    - Oh non, j'en ai marre de courir les jupons. Mais tu sais, j'ai pensé qu'il s'était calmé depuis que vous étiez devenus amis, mais avec ce que j'apprends ce soir, on dirait que je me suis trompé... Constata le jeune homme. - Pourtant je comprends pas, il était bien jaloux de l'autre blond... Songea-t-il ensuite avant de tilter. Oh l'imbécile ! Il a fait ça pour tenter de rendre Caly jalouse aussi... Ça semble avoir porté ses fruits si elle est ici avec moi. Maintenant faut espérer qu'il n'ira pas plus loin avec cette fille sinon il déconne...

    - C'est sa vie, c'est son corps... Il en fait ce qu'il souhaite. Se contenta de répondre la jeune fille amèrement. Un ton que son ami reconnut immédiatement.

    - Réponds moi franchement, ça restera entre nous... Köylen te plaît ? Tu peux me faire confiance, je ne lui dirait rien. Lui promit-il. 

    Calypso soupira longuement et lentement un petit "oui" auquel Sebastian répondit par un petit sourire. 

    - J'en ai bien peur ! Ajouta-t-elle ensuite en prenant un bonne gorgée de bière. Mais ce n'est qu'une petite attirance, rien de bien méchant ! Je l'aurait sans doute oublié avec un autre... Dit-elle ensuite sans y croire vraiment. - Tu sais ce DJ, je vais peut être le rappeler, il me plaît bien...

    - Oui pourquoi pas... Acquiesça le blond. Il n'y mit aucune objection car il voulait voir Köy mourir de jalousie jusqu'à ce qu'il avoue à la jeune fille son attirance pour elle. Il trouvait ça plutôt marrant que ces deux là se plaisent mutuellement sans oser se dire quoi que ce soit. En même temps cette attirance arrivait assez rapidement mais ce n'était pas plus mal en fin de compte. Seb comptait bien surveiller les faits et gestes de ses deux amis, histoire d'éviter une catastrophe et que cette attirance se transforme en haine. On ne savait jamais... - En tout cas si ça devait se faire entre vous, je serai bien content... Avoua-t-il tout de même.

    - Hmm... on peut toujours rêver... Continua de marmonner Caly en repensant Kristina avec qui Köylen se trouvait toujours depuis maintenant un peu plus de deux heures.

     

    ~ 95 ~

     

    Ils continuèrent donc à boire, raconter des conneries autres que leur peine de cœur et à chanter des chansons vraiment bizarres: de Tatayoyo à Ma Mélissa en passant par Les schtroumpfs ! Ils s'étaient vraiment mis minable ce soir là et n'avaient plus du tout leur tête. En même temps, ils avaient vidés à eux deux une bonne quantité de bière avec du Rhum, de la Vodka et de la Smirnoff ! Ils n'étaient plus du tout maîtres de leurs actes et de leurs paroles ! C'était ainsi que Sebastian s'exclama la voix complètement pâteuse:

     

    ~ 95 ~



    - D'toute façon... Les blonds y savent même pô embrasser !! 'lors Maya elle voudrô jamais me biyouter, pi je pu d'la yeule !!

    - C'même pas vrai d'abooord... Fit Calypso, aplatit sur le sable, dans le même état que son compagnon de cuite. Les blonds c'est les... meilleurs ! Hihihihi ! Biyouuuu !

    - C'est vwéé ? 

    - Viii !!  

     

    ~ 95 ~

     

    Celui-ci gloussa comme une dinde, se releva lentement et prit  la jeune fille dans ses bras pour prendre possession de ses lèvres. Il lui offrit un baiser bien langoureux auquel l'apprentie manager répondit machinalement.

     

    ~ 95 ~

     

    - J'embwasse bien heiiiiin ? Zibastianne iz a goud kisseuur ! Se félicita un Sebastian complètement torché au même titre que sa partenaire.

    - Gniihi ! Encoure ! Noch einmal !

     

    ~ 95 ~

     

    Sebastian devint alors très entreprenant et allongea la jeune fille à même le sable pour reprendre son baiser. Ses mains commençaient à se balader sous le t-shirt de l'adolescente qui se laissa faire et alla même jusqu'à l'encercler avec ses petites jambes. Aucun d'eux n'étaient maîtres de leurs faits et gestes et si ils n'arrêtaient pas bientôt, ils feraient bientôt une  très grosse bêtise...