• ~ 94 ~

    ♫ Daft Punk - Derezzed ♫

     

    ~ 94 ~

     

    Quelques heures plus tard, après avoir bien festoyé dans leur villa, Caly et les Gen X arrivèrent assez tardivement -aux alentours de deux heures du matin- dans le fameux Night Club qu'ils connaissaient déjà très bien. Calypso avait parlé de la proposition d'Enzo, de diffuser leur remixes dans la boîte (sans pour autant leur parler de ses réelles motivations envers elle) et ils avaient, à sa plus grande surprise, acceptés ce service. Ils ne craignaient pas d'être plagié pour la bonne et simple raison que leurs titres étaient automatiquement copyrightés et ce serait une très bonne manière de voir la réaction des clubbers: si ils se trémoussaient au rythme de la musique ou si ils n'en avaient rien à faire, ils seraient rapidement fixé sur l'impacte de leur morceau. 

     

    ~ 94 ~

     

    Enzo remarqua rapidement la jeune fille accompagnée de ces cinq jeunes hommes. Il remarqua aussi la main du chanteur négligemment posé sur sa hanche. Il fronça légèrement les sourcils. Il trouvait que leur relation était quand même assez ambigüe même si apparemment Calypso semblait affirmer qu'ils n'étaient pas ensemble. Ce mec avait sûrement des pensées salaces envers elle, sinon il ne ferait un tel geste. Bien qu'il était en plein mix, il arrêta de scratché et mit un titre électro pour maintenir l'ambiance du club durant son absence avant de descendre de sa scène et se diriger vers la petite bande dans leur carré V.I.P.

     

    ~ 94 ~

     

    Les Gen X reconnurent sans effort le DJ du Summer Stage, celui dont leur parlait Calypso et ils furent tous surprit lorsqu'ils le vit poser ses lèvres sur la joue de Calypso avant de les saluer poliment.

    En fait, celui qui fut le plus surprit dans le groupe était Köylen qui ne comprenait pas un tel geste de la part de quelqu'un qui ne connaissait quasiment pas Calypso (il n'était pas au courant de sa présence au Midnight Runner et encore moins de la courte conversation qu'ils avaient eut dans la suite de l'adolescente) ! Bizarrement, il ne sentait pas ce mec, il avait l'air d'être le gars qui sautait sur tout ce qui bougeait et il savait de quoi il parlait puisque lui-même était parfois comme ça ! Et l'idée qu'il jette son dévolu sur son amie lui hérissait quelque peu le poil, mais voulant éviter une querelle du même type que celle qu'ils avaient eu au Midnight, il s'abstint de faire une remarque et lui répondit poliment mais sans pour autant lui rendre son sourire. Calypso fréquentait qui elle voulait de toute manière, il n'avait pas son mot à dire là-dessus.

     

    ~ 94 ~

     

    - Je suppose que Calypso vous a fait part de ma proposition ? Questionna directement le beau blond.

    - Oui, c'est gentil de ta part d'ailleurs. Répondit Sebastian, amusé par le regard de Köylen. Il n'avait pas raté une miette de sa réaction lorsque le DJ avait embrassé Caly. Lui et ses comparses s'étaient même mis à pouffer discrètement à la vue de sa mine déconfite. On t'as amené une USB avec trois titres remixés: Under The Waves, The Island et The Fountain.Continua-t-il en tendant le gadget à son interlocuteur. Merci beaucoup pour ce que tu fais...

    - Génial. Je vais les passer dans quelques minutes et ne vous en faites pas, ça me fait plaisir. Vous restez dans le coin ? Demanda-t-il ensuite en posant son regard sur Caly.

     

    ~ 94 ~

     

     Oui, on repart dans un peu plus de trois semaines. L'informa-t-elle en lui souriant amicalement. 

    - C'est parfait. On se reverra sûrement alors... Lui dit-il sans manquer de lui faire un autre petit clin d'œil. Si vous avez besoin de quelque chose, n'hésitez pas à venir me voir sur la scène. Je suis à votre disposition ! Leur fit-il savoir avant de retourner vers ses platines, le titre n'allait pas tarder à s'achever et il fallait qu'il reprenne le mixage. 

     

    ~ 94 ~

     

    - J'en connais une qui a une touche... Se moqua gentiment Korben en passant son bras autours de Caly. - Il a complètement flashé sur toi, ma chérie ! 

    - Pff arrêtes de dire des bêtises ! Pouffa-t-elle de rire. Il va passer vos titres, c'est génial non ? Vous allez encore une fois faire danser les gens mais cette fois, sans bouger le petit doigt ! Décida-t-elle de changer de sujet.

    - Tu m'étonnes que c'est génial ! S'exclama Sebastian, euphorique. - On va passer une excellente soirée, je le sens ! Dit-il en s'affalant sur le canapé de la pièce comme une masse. 

     

    ~ 94 ~

     

    Köylen était resté silencieux. Il ressentait quelque chose au fond de lui qu'il ne pouvait définir. 

    En fait, si ! Il savait parfaitement ce qu'il ressentait, mais d'après lui ça n'avait pas de sens et il essayait de canaliser tout ça. Sa réaction envers ce rapprochement entre ce Disc Jockey et son amie l'avait terriblement gêné... Non... Plutôt agacé, horripilé, emmerdé voir même dégouté ! Et cela, ce n'était pas normal, parce qu'elle n'était que son amie, du moins c'était ce qu'il essayait de se persuader depuis quelques temps, parce qu'il ne pouvait nier qu'elle l'attirait vraiment de plus en plus. Et le fait de savoir qu'un mec sortit d'il ne savait où avait réussit à l'aborder aussi facilement jusqu'à aller l'embrasser sur la joue, il ne le supportait pas vraiment. 

    D'accord, c'était un geste plutôt anodin mais cela lui était insupportable ! Il revoyait sans cesse ses lèvres se poser sur sa joue et aussi ce clin d'œil qu'il lui avait adressé ! Cela l'énervait ! D'où est-ce que ce mec se permettait de se rapprocher d'elle comme ça, il ne la connaissait même pas ! Il voulait l'allonger dans son lit, ce ne pouvait être autre chose ! Ce gars avait une idée derrière la tête, il en était sûr et certain ! Si il avait su cela plutôt, il aurait donné sa désapprobation quand à la diffusion de ses titres par cette tête de con, trop mignon à son goût ! 

     

    ~ 94 ~

     

    - Köy !! L'interpella Calypso d'une voix forte. T'es toujours avec nous ou t'es parti sur Mars ?

    Le grand brun sortit de ses pensées en sursautant, il n'avait pas remarqué qu'elle l'appelait depuis un petit moment.

    - Heu, excuses-moi... Tu voulais ? Lui demanda-t-il en lui souriant. 

    - Je vais chercher des boissons au bar. Tu veux quelque chose ? 

    - Heu ouais, un Cuba Libre steup'. Tu veux que je vienne avec toi ou ça ira ? Proposa-t-il ensuite. 

    - Non ça ira, si c'est pour mon âge que tu t'inquiètes, je n'aurai qu'à leur dire que j'ai vingt et un ans ! 

    - Je ne pense pas qu'ils vont te croire... Fit-il remarquer en rigolant. 

    - Méchaaannnnt !!! S'exclama-t-elle faussement outrée avant de se diriger vers le bar en riant. 

     

    ~ 94 ~

     

    Köylen la regarda partir en souriant et posa ensuite discrètement son regard sur le DJ qui était en train de faire la même chose que lui. Il la regardait sans gêne et il le surprit même à passer sa langue sur sa lèvre d'un geste quand même assez érotique. Le finlandais ne savait pas ce qui le retenait de lui balancer ses platines à la gueule !

    - Köylen... Fit lentement Sebastian.

    - Quoi ?!!! 

    - Arrête ça tu veux ? Tu ne vas pas recommencer quand même ! Tu as oublié ce qu'il s'est passé au Midnight ou quoi ? 

    - Non mais attends, t'as vu comment il matte Caly ? Je suis sûre qu'il bande derrière ses platines ce pervers !!! S'exclama-t-il en rejoignant son ami sur le sofa. 

     

    ~ 94 ~

     

    Sebastian lui lança un regard amusé qui agaça Köylen au plus haut point. Il savait ce qu'il s'apprêterait à dire...

    - Tu es jalouuuuux... Chantonna le batteur comme il l'avait prédit. 

    - Tu vas arrêter avec ça, toi ? Je m'inquiète c'est tout, merde !

    - Et mon cul c'est du poulet ? T'en veux une aile ? Se moqua son ami. - Ecoute, si ça te fait tellement chier que ce DJ matte Calypso, pourquoi tu ne lui roule pas la pelle de sa vie, histoire qu'il comprenne que le terrain est déjà occupé ? 

    - Ouais et comme ça je me prends une gifle et on se retrouve en froid... ? Non merci ! Puis je n'ai pas envie de l'embrasser ! Répondit le chanteur en bougonnant.

    - Alors laisse la vivre sa vie, si ce soir elle termine dans le lit de ce gars, tu n'as pas à lui en vouloir, c'est sa vie ! Elle ne te fait pas chier quand tu dragues à ce que je sache, alors pourquoi tu saoules si c'est pas de la jalousie ?! 

    Köylen ne répondit pas et se contenta de se terrer dans un mutisme tout en lançant des éclairs au DJ qui se déchaînait sur la scène. Si seulement ses yeux pouvaient être des fusils... Il l'aurait tué un bon milliard de fois ! 

     

     

    *

    *              *

     

    ♫ Pendulum - Under the Waves ♫

     

    ~ 94 ~

     

    Calypso était toujours au bar à attendre que le barman lui serve les boissons qu'elle avait commandé. Elle reconnut immédiatement le son de Gen X retentir dans le club et un grand sourire gagna son visage. Elle jeta un œil au DJ qui lui fit un énième clin d'œil. La jeune fille commençait à se dire qu'il devait s'agir d'un espèce de tic...  

     

    ~ 94 ~

     

    Elle ne pouvait nier que ce jeune homme était vraiment très charmant et elle ne comprenait pas vraiment ce qu'il lui trouvait...

    Elle n'avait rien d'un mannequin et ne faisait pas vraiment son âge, il fallait dire la vérité. La boîte pullulait de filles canons, on aurait dit qu'elles étaient toutes droites sorties du magazine Vogue ! Il aurait bien pu s'intéresser à ces filles mais non... c'était à elle qu'étaient destinés ses petits clin d'œils et il n'arrêtait pas de poser son regard sur elle. 

    Peut-être en avait-il marre de voir toute le temps les même types de filles et qu'il voulait changer un peu aussi...

     

    ~ 94 ~

     

    Elle se demandait ce qu'il attendait d'elle. Que voulait-il ? Une histoire sans lendemain ? Apprendre à la connaître ? Ou autre chose... ? Etait-il comme ça avec toutes les filles ? Il était assez tactile lui aussi et établissait très rapidement le contact, elle était toujours restée assez étonné de son geste pour la saluer quelques minutes plus tôt. Ce n'était pas un vulgaire baiser de salut, ses lèvres étaient restées trop longtemps sur sa joue pour qu'il en soit un.  

     

    ~ 94 ~

     

    - Excusez-moi mademoiselle, vous vouliez quoi déjà comme boisson ? Lui demanda le barman, ce qui la fit sortir de sa rêverie.

    - Un Vodka-Pomme; Une Piña Colada; deux Soho à la Grenade et un Cuba Libre. Enuméra machinalement l'adolescente. Elle replongea alors dans ses pensées pendant que le barman continuait de préparer les cocktails et les bouteilles.

     

    ~ 94 ~

     

    D'un côté, le fait que cet homme s'intéresse à elle la flattait énormément mais de l'autre, elle avait peur qu'il ne cherche qu'à coucher avec elle. L'adolescente ne voulait pas servir de joujou sexuel pour quiconque. N'ayant jamais franchit le pas, elle voulait que cela se passe avec la bonne personne. Elle ne pouvait se permettre de donner son corps à un homme qui n'avait aucune considération pour elle, c'était impensable. Beaucoup de ses amies de lycée avaient perdu leur virginité très jeunes et avec parfois de parfaits inconnus, rencontré la même soirée parce qu'elle considérait ce statut comme un poids... Caly n'avait jamais comprit cela et c'était toujours le cas aujourd'hui. C'était pourquoi elle espérait que cet homme n'avait pas de pensées lubriques à son encontre. Autrement, elle se verrait obligée de le remettre à sa place malgré la petite différence d'âge qu'il y avait entre eux. 

    De plus, son attachement au leader des Gen X ne cessait d'accroître de jours en jours et elle ne pouvait plus nier qu'elle était attirée par lui. Ses regards, ses mots envers elle semblaient être anodins pour les autres mais ces gestes la faisait craquer de plus en plus. Elle combattait tous les jours pour ne pas céder, elle était consciente qu'un dérapage entre eux serait fatal pour leur amitié à laquelle elle tenait vraiment beaucoup...

     

    *

    *            *

     

    ~ 94 ~

     

    A quelques mètres, les deux amis discutaient activement en attendant les boissons. Köylen s'était un peu plus décrispé et le fait de relater le concert qu'ils avaient donné plus tôt lui redonna même son joli sourire radieux.

    - Ils foutent quoi les autre ? S'exclama-t-il ensuite, étant donné que leurs amis étaient soit disant partit se soulager aux W.C

    - Ils draguent, regardes ! S'amusa Sebastian en désignant ses comparses d'un mouvement de tête.

    - C'est eux qui ont raison... Fit remarquer calmement le chanteur après avoir jeté un coup d'œil à leurs amis en pleine phase de séduction. On est pas normal à rester là alors que ce club regorge de nanas à tomber...  On est affalé sur des sofas à regarder les gens danser et à parler comme des vieux...  

    Alors que Sebastian s'apprêtait à répondre quelque chose, deux jeunes femmes se postèrent soudainement devant eux. Les deux finlandais ne mirent pas un dixième de secondes à les reconnaître: 

     

    ~ 94 ~

     

     Les sœurs Hallorhan ! 

     

    ~ 94 ~

     

    - C'est toi le leader ?! Demanda directement Maya sans même prêter attention à Sebastian qui était resté bouché bée.

    - Heu... ouais... Répondit le concerné tout en lançant un regard d'incompréhension à son ami qui haussa les épaules.

    - Qu'est ce que vous avez fait de Sebastian ?! Pourquoi n'était-il pas avec vous sur scène tout à l'heure ? Comment avez-vous pu le remplacer par cette blondasse là ? Cracha-t-elle en regardant à peine le batteur qui était sous le choc d'entendre de tels propos.

    - Maya, calme toi... La tempéra sa grande sœur mais sa cadette ne voulait rien entendre et l'envoya bouler avant de tonner:

    - Tu t'rends compte que j'ai traversé le pays pour le voir ?! Et comment tu crois que je me sens quand je vois une blondasse à sa place qui sait même pas jouer ? HEIN ?? Alors tu vas m'écouter le viking ! Soit tu reprends Sebastian, soit je vous pourrie la vie et vous empêche de percer dans mon pays ! 

     

    ~ 94 ~

     

    Sebastian était vexé et triste. Maya ne l'avait même pas reconnu et en plus l'insultait. Il se leva précipitamment et alla en direction du bar où attendait toujours Calypso, la mine ravagée. 

    - C'est ça, casse toi, bouffon ! Vociféra-t-elle à l'encontre du pauvre blondinet.

    Köylen qui trouvait la situation plutôt marrante au départ ne rigolait vraiment plus maintenant. Cette fille venait d'insulter son meilleur ami et ça ne passait vraiment pas avec lui, il allait lui apprendre les bonnes manières. Il se leva pour se mettre à sa hauteur et lui dit d'un ton cassant:

     

    ~ 94 ~

     

     - Je te permets pas de parler à mon meilleur ami comme ça, c'est clair ? 

    - Je m'en fiche, vous n'aviez pas à remplacer votre batteur !! S'entêta l'américaine.

    - On ne l'a pas remplacé ! Le mec que tu viens de faire partir avec tes insultes c'était Sebastian. Tu ne savais pas qu'il était blond à la base, espèce de pouf ?! Puis on est assez grand pour décider si on doit virer un membre de notre groupe ou non ! Donc ta menace à deux euros cinquante tu te la garde, merci ! C'est pas avec ton rôle de merde chez Mickey que tu vas nous empêcher de percer dans ton pays ! 

     

    ~ 94 ~

     

    Cette nouvelle eut l'effet d'une douche froide sur l'actrice qui ne s'attendait pas à attendre ça. Tout d'un coup, elle se trouvait hyper bête et elle aurait aimé être une petite souris pour aller se cacher dans un trou et disparaître. Un sentiment de honte commença à la gagner et elle s'en voulut immédiatement. Des larmes commencèrent à lui monter aux yeux, elle venait peut-être de laisser passer sa chance de conquérir son batteur. Mais comment pouvait-elle s'imaginer qu'il était blond à la base ? Elle ne l'avait pas remarqué et franchement, c'était un peu le cadet de ses soucis ! 

    - Quoi... ? Non, ce n'est pas possible, tu mens !

    - Non mais, j'ai que ça à foutre, franchement ? Puis tu ne dois pas être très intelligente pour insulter les gens que tu ne connais pas ! Fit-il remarquer avant de grimacer intérieurement, puisqu'il avait agit de la même manière envers Calypso. - Vas réparer les dégâts avant qu'il ne soit trop tard... Boulette va !! Se radoucit-il mais en gardant tout de même un visage durcit.

     

    ~ 94 ~

     

    La métisse ne se fit même pas prié car  courut immédiatement en direction du bar en laissant sa sœur comme une clampine avec le chanteur. 

     

    ~ 94 ~

     

    - Ah la la, ces américaines... Fit Köylen en soupirant lentement tout en reprenant place sur le sofa. - Tu peux t'asseoir si tu veux. Je bouffe pas... Dit-il en suite à l'adresse de la blondinette qui n'avait pas fait un mouvement, de peur de l'agacer. Elle voulait toujours établir un rapprochement avec lui malgré sa première tentative à New York et il valait mieux le caresser dans le sens du poil. C'était pourquoi elle faisait attention à ses faits et gestes.

     

    ~ 94 ~

     

    Elle s'installa donc près de lui avec timidité. Köylen était conscient de la manière dont il s'était comporté avec elle la première fois qu'il s'était vu et il s'en voulait un peu. Il n'était vraiment pas d'humeur. Cette jeune femme était plutôt jolie, et si il n'était pas si préoccupé ces derniers temps par une petite adolescente, il l'aurait charmé avec certitude. Cependant, il souhaitait tout de même s'excuser auprès d'elle...

    - Heu, désolé pour la dernière fois au fait. Je n'étais vraiment pas d'humeur et je suis très désagréable quand je suis dans cet état... Désolé que ça soit tombé sur toi. 

    - C'est rien. Ça arrive. Il y a des jours avec et des jours sans comme on dit... Répondit Kristina qui était vraiment heureuse qu'il s'excuse. Elle se sentit beaucoup plus sereine d'un coup. Elle se permis alors de regarder son beau visage. Il semblait ailleurs...

    - Tu t'appelles comment déjà ? Lui demanda-t-il sans pour autant la regarder.

    - Kristina et toi ? Demanda-t-elle à son tour bien qu'elle connaissait déjà la réponse...

    - Köylen. Köylen Pawelski, enchanté. Lui répondit-il en posant son regard argenté dans le sien cette fois ci. La jeune femme fondit littéralement devant ce regard perçant. Elle avait toujours été attirée par les Européens !

     

    ~ 94 ~

     

    - Il me faut cette homme... Songea-t-elle en admirant son interlocuteur.