• ~ 89 ~

    ♫ Pendulum - Propane Nightmares ( Instrumental )  ♫

     

    ~ 89 ~

     

    Deux jours plus tard, toujours aux Etats-Unis mais à l'autre bout du pays, notre petite bande de finlandais avaient posés le pied sur le sol ensoleillé de la Floride ! Ce fut assez spécial pour eux de passer d'un climat froid à un climat tropical, mais ils s'y habituèrent très rapidement ! Ils rejoignirent le studio de tournage le lendemain afin de commencer les séquences !

    Ils ne chômaient pas ! Le tournage du clip allait durer une semaine et les loustics enchaîneraient directement avec le Summer Stage le lendemain de la fin du tournage ! Ainsi, il leur resterai deux semaines de pure détente et de découverte des environs ! Ils avaient eu la chance de bénéficier d'une très jolie maison floridienne bien en face de la mer et ils comptaient bien faire des party pour fêter le tournage du premier clip de leur nouvel album !

     

    ~ 89 ~



    - Silence sur le plateau, s'il vous plait !! Ordonna Spike. - Lumière... La lumière se tamisa automatiquement. - Playback !

    Le tournage commença enfin ! 

     

    ~ 89 ~

     

    Les Gen X adoraient tourner des clips, ils trouvaient cela amusant et aimaient beaucoup jouer la comédie ! Ils avaient fait connaissance avec le réalisateur, Spike Jonze, et le feeling était tout de suite passé. De même avec l'actrice qui partageait l'écran avec eux: Waly !
    Köylen avait bel et bien apprit quelques mots de la langue de Molière mais avec son pure accent finlandais, c'était assez marrant à entendre. Cependant, cela charmait la jeune femme qui lui avait promis de l'aider en prononciation.


    - Ye m'appeler Köylen ! Ravi dé faire ton connaissance. Avait-il dit la première fois qu'il avait discuté avec elle. Le fait qu'il parlait allemand naturellement lui évitait de lutter pour prononcer le "R" correctement. Un pur finlandais aurait roulé la lettre comme en finnois. 

     

    ~ 89 ~

     

    Le single du groupe retentissait dans les hauts parleurs du matériel de tournage et Köylen commençait à mimer ses paroles tout en jouant la scène avec Waly. Il se souvint pendant ce temps là, de la première fois qu'il avait tourné un clip. Il avait vraiment adoré ça ! Il s'amusait avec la caméra et jouait ses rôles à la perfection. Caly, elle, regardait le tournage du clip se dérouler avec un grand sourire sur les lèvres. Le quintette s'amusait comme des fous et ils travaillent efficacement et rapidement ! 

     

    ~ 89 ~

     

    En temps normal, un tournage de clip durait rarement plus de trois jours, mais étant donné qu'ils devaient faire des prises dans plusieurs endroits, cela prenait beaucoup plus de temps car il fallait que tout le monde se déplace avec le matériel.
    Ils devaient aussi tourner dans une espèce d'église vide et remplie de cadavres. C'était une scène primordiale pour le titre et le décors était vraiment sordide ! Il y avait des gargouilles, des faux cadavres et il était très facile pour Köylen et Waly de jouer leur rôle. Ils devaient donner l'impression d'être horrifié par ce qu'ils voyaient et ils l'étaient déjà en visitant les lieux. C'était tellement bien fait que ça en devenait frissonnant... Ils avaient du prendre énormément de temps pour tout créer afin que tout colle avec le titre.

     

    ~ 89 ~

     

    - C'est un truc de fou, on croirait vraiment que ce sont de vrais cadavres...

    - Va savoir, c'est peut être vraiment des corps, il y a un hôpital pas loin d'ici, ils ont du leur emprunter quelques dépouilles ! S'amusa à dire Waly.

    Quoi ?! Dit-il en français. Tu veux me tuer ou quoi ?

    La grande brune se mit à rire face à la réaction du chanteur.

     

    ~ 89 ~

     

    Propane Nightmares mettait en scène l'histoire de deux fidèles d'une secte qui se rendait compte au moment fatidique qu'ils étaient en réalité victime d'une supercherie. Köylen et Waly interprétaient ces personnages et ils se sauvaient au moment même où le gourou organisait un suicide collectif.

    Köylen avait écrit cette chanson en pensant à la tragédie du Heaven's Gate, une secte OVNI dont tous les adeptes avaient péris dans un suicide collectif en ingérant du poison, ayant la persuasion qu'ils rejoindraient après cet acte, un monde "supra-humain".  


    Le chanteur avait tellement été choqué par cette bêtise qu'il avait décidé d'écrire une chanson là-dessus, en se mettant à la place du gourou d'une secte, et en imaginant ce qu'il aurait bien pu dire à ses adeptes dans le but qu'ils puissent donner tout ce qu'ils avaient et aller jusqu'à se donner la mort afin d'aller faire coucou à E.T !

    C'était très osé de penser conquérir un territoire en leur rappelant un triste évènement qui s'était déroulé chez eux, mais ils n'avaient plus peur de l'impacte que cette chanson créerait. C'était selon eux, une superbe entrée en matière ! Ils aimaient beaucoup la provoc' non ?

     

     

    *

    *              *

     

    ~ 89 ~

     

    Alors que les Gen X se reposaient quelques minutes avant de reprendre le tournage, le portable de Köylen sonna. Ce dernier, ne reconnaissant pas le numéro qui s'affichait répondit tout de même.

    - Oui ?

    - Köylen...? Répondit une voix féminine à l'autre bout du fil que le chanteur reconnut immédiatement

    - Oh non c'est pas vrai... ! S'exclama celui-ci, exaspéré. Et dire qu'il passait une excellente journée ! Il fallait que cette fille revienne le faire chier, il pensait pourtant en être débarrassé... - Qu'est ce que tu me veux ENCORE, Tea ?! Lui demanda-t-il en s'éloignant des autres afin de ne pas les interpeller au cas où il serait amené à gueuler.

     

    ~ 89 ~

     

    - Je voulais prendre de tes nouvelles et te dire par la même occasion que j'avais changée grâce à ce que tu m'as dit la dernière fois qu'on s'est vu.

    - Tant mieux pour toi... 

    - Ecoute, je sais que j'ai mal agit, mais j'étais vraiment folle amoureuse de toi ! Tout ce que j'ai fait, je l'ai fait pour toi, pour te montrer mes sentiments mais je m'y suis très mal prise. Je m'excuse pour tout, je suis très sincère Köy.

    - Tu sais ce que je pense de ça. Alors maintenant, tant mieux pour toi si tu as changée, mais n'espère pas que toi et moi on deviendra ami-amie ! Je vivais bien avant de te rencontrer, je vis très bien depuis que je t'ai largué et je vivrai encore mieux quand tu m'auras oubliée.

     

    ~ 89 ~

     

    - Tu es cruel Köylen.

    - Tu es très très mal placée pour me faire cette remarque Tea ! Ecoute, aies une vie heureuse, marie toi, fais des gosses, tout ce que tu veux, mais par pitié, oublies moi !

    - Tu ne peux pas savoir l'effort que ça m'a coûté pour composer ton numéro et toi tu m'envoies chier comme ça ! S'exclama Tea, la gorge serrée.

    - Et voilà, c'est encore de ma faute. Bon, je raccroche, moi. A Dieu Tea ! Trouve-toi quelqu'un d'autre à faire chier, moi j'ai d'autres chats à fouetter !

     

    ~ 89 ~

     

    - Je m'excuse, putain !! Il faut que je te le dise en quelle langue ?! Je suis désolée pour tout, vraiment ! Je suis sincère !! Hurla-t-elle désespérément dans le combiné.

     

    ~ 89 ~

     

    - Tu es désolé hein... ?

    - Oui... Je suis sincère envers toi aujourd'hui. Accepte mes excuses. Je t'en prie...

    - Tu comptes t'excuser auprès de Calypso aussi ? L'interrogea-t-il sérieusement. Il n'était pas la victime dans l'histoire. C'était Calypso qui avait été plagié, pas lui.  
     
    Un gros blanc suivit sa question. Ça voulait tout dire...

    - Tu aimes cette fille n'est-ce pas ? Finit-elle par demander.

    - Pardon ?! S'exclama le chanteur, surprit avant de rétorquer: - Tu ne trouve pas logique que tu ailles t'excuser auprès de l'artiste que tu as plagié au lieu de venir me chanter aux oreilles que tu as changé, que tu regrettes tes actes etc. alors que tu n'es même pas foutu d'aller présenter tes excuses en premier à la personne que tu as offensée ? Puis qu'elle me plaise ou non, qu'est ce que ça peut bien te faire, ça ne te regarde pas ! Alors maintenant si tu souhaite vraiment me prouver que tu as changée et que tu souhaite te repentir, je vais te passer Calypso, elle est avec moi !

    - Je ne comprends pas ce qui te plaît chez elle ! Elle a une bonne tête de gamine de quatorze ans, elle est toute petite et n'a absolument rien d'une scandinave ! 

     

    ~ 89 ~

     

    - Ferme ta gueule sale pute, tu commences à me chauffer sévèrement là !  Tu veux savoir ce qui me plaît chez elle ? Je vais te le dire:  TOUT !

    - Quoi ?!

    - En plus tu comprends pas le finnois... Se moqua le chanteur. - Tout me plaît chez elle ! Absolument tout ! Elle est cultivée,  a la fibre artistique; elle est intelligente, sérieuse et tarée en même temps, on rigole bien ensemble, elle sent super bon, elle est belle, ne se maquille presque pas contrairement à toi en plus ! Elle est humble et talentueuse dans tous les domaines... Je continue ?

    - Ce n'est qu'une pauvre conne qui se sert de toi pour booster son propre groupe, tu n'as toujours pas comprit ça ? Si elle n'avait pas été la stagiaire de ton manager, elle et son groupe seraient encore en train de jouer dans leur grenier ! Alors quand tu t'en rendras compte, tu ne viendras pas chialer !

    - Son groupe était véritablement trop bon pour rester inconnu trop longtemps. Tu les entendras bientôt partout ma poule ! Et tu sais quoi ? Ils vont sûrement commercialiser Prinzesschen, et quand la Finlande va se rendre compte qu'en fait tu n'es qu'une sale plagieuse de merde, ta carrière de mannequin tu sais où tu peux te la mettre ! L'attaqua directement le chanteur.

    A peine sa phrase terminée, il entendit soudainement le bruit des tonalités retentir. Elle venait de lui raccrocher au nez.


    - Tsss... Pauvre fille... Fit-il avant d'aller rejoindre ses amis comme si de rien n'était.

    C'en était trop pour la grande blonde qui avait espéré que ce coup de fil finirait bien. Elle avait espérée qu'ils seraient resté en bon terme, cela lui aurait facilité la tâche pour le reconquérir mais elle venait d'envenimer les choses et la chose qu'elle craignait venait d'arriver. Cette sale gamine semblait avoir charmé le leader mais en plus, son groupe était en passe de devenir célèbre. Il fallait à tout prix qu'elle parte du pays pour aller se construire une image solide aux Etats-Unis afin de revenir en force en Europe.