• ~ 83 ~

    ♫ Lovex - Time and Time Again ♫

     

    ~ 83 ~

     

    Calypso avait passé une nuit assez mauvaise à cause de ce qu'il s'était passé la veille. Elle avait eu beaucoup de mal à trouver le sommeil en ne cessant de se demander comment Köylen réagirait le lendemain malgré les dires de Sebastian. Avant de regagner sa chambre, elle avait tenté de toquer à la porte du chanteur afin de discuter avec lui sur ce qu'il s'était passé mais elle n'avait pas osée, craignant un accueil glacial de sa part... Elle s'était alors contenté d'entrer dans sa chambre et de tenter de finir dans les bras de Morphée qui visiblement, n'avait pas voulu d'elle pendant de nombreuses heures ! 

     

    ~ 83 ~

     

    La jeune fille se leva tant bien que mal de son nid douillet. Elle serait bien resté quelques heures supplémentaires dans son lit  mais ce n'était pas possible, il fallait se rendre au studio, comme d'habitude, pour continuer de travailler sur l'album. Elle espérait que l'atmosphère ne serait pas aussi glacial que l'Alaska sinon cela promettait d'être une journée horrible ! Si il y avait bien quelque chose qu'elle ne voulait pas, c'était que le leader et elle soient fâchés à nouveau... et qu'il y ait encore des embrouilles dans le groupe. Elle gagna donc la salle de bain d'un air nonchalant tout en baillant et en se frottant les yeux. 

     

    ~ 83 ~

     

    Elle sortit de la pièce un long moment plus tard (Caly faisait bel et bien partie des filles qui passaient beaucoup de temps dans la salle de bain pour se préparer), revigorée et prête à attaquer cette journée. En se dirigeant vers la porte de la chambre, elle remarqua au sol une feuille de papier pliée soigneusement. Visiblement, ceci avait été glissé sous la porte car ce n'était pas là à son réveil... ce fut donc avec une grande anxiété que l'adolescente prit possession de la feuille qu'elle déplia afin de prendre connaissance de ce qui y était marqué...

     

    ~ 83 ~

     

    "Merci beaucoup"

    Un grand sourire s'afficha son visage. Elle reconnut aisément l'écriture de Köylen. Caly soupira de soulagement. Un lourd poids semblait s'être soudainement volatilisé de ses épaules ! Il ne lui en voulait vraiment pas, elle en avait à présent la preuve. Sebastian avait bel et bien eu raison. Malgré le fait qu'il était effectivement le mieux placé avec Korben pour connaître Köylen sur le bout des doigts, Caly avait remarqué qu'il était tout de même assez imprévisible. 

     

    ~ 83 ~

     

    Enfin bon, l'essentiel était qu'il n'était pas contrarié et qu'elle ne ferait pas face à un regard glacial en les rejoignant. Caly posa donc ce précieux bout de papier sur son bureau et sortit de sa chambre toute souriante et tomba justement, à sa plus grande surprise, sur Köylen qui semblait l'attendre!

    - Salut Caly... La salua-t-il en souriant légèrement.

    - Hei Köy... Je... Je viens de lire ton mot..

    - Oui, je sais...  Merci encore. Tu ne sais pas à quel point ce morceau me tient à cœur. Je croyais que jamais je ne l'entendrai à nouveau...

    - Je t'en prie, je suis vraiment contente que mon interprétation t'ait plu. C'est un titre magnifique...

     

    ~ 83 ~

     

    - Oui, et c'est ma mère qui en est à l'origine. Continua d'avouer le grand brun. J'aimerais te demander quelque chose. Il s'approcha d'elle en lui prenant les mains à la plus grande surprise de Caly qui atteint le summum de la gène lorsque le regard gris acier de son interlocuteur croisa le sien.

     

    ~ 83 ~

     

    - Je voulais vraiment que tu saches que je t'en suis reconnaissant. Tu es extrêmement talentueuse et... je me demandais si cela te plairait de chanter ses autres chansons un de ces quatre ?

    - Oh... Oui, bien sûr Köylen. Ca me fait plaisir que tu me propose ça, j'espère que je serai à la hauteur des compositions de ta mère.Réussit à balbutier l'adolescente dont les mains moites étaient toujours dans celles de son interlocuteur. On pouvait dire qu'elle commençait la journée en beauté !

    - Tu le seras... Assura le jeune homme. Merci d'avoir accepté. Si ça te dit, on verra ça après notre retour de Floride. L'idéal, ce serait qu'on bosse ça le soir dans ma chambre parce que je veux être le seul à t'entendre les interpréter pour le moment. Ca te va ? Proposa Köylen. Je ne me comporterai plus bizarrement, promis ! Ajouta-t-il devant le visage gêné et perplexe de l'adolescente, qui devait surement penser au comportement qu'il avait eu envers elle la dernière fois qu'ils s'étaient retrouvés tout seuls lors de leur convalescence.

    - D'accord, ça me va très bien Köy... Accepta-t-elle avec un grand sourire qui lui était impossible de contenir.

    - Kiitoksia... Lui murmura-t-il, visiblement ému en approchant son visage du sien. 

     

    ~ 83 ~

     

    Les battements du cœur de Caly se mit alors à accélérer au fur et à mesure que le visage de Köylen se rapprochait et elle manqua de crier de surprise lorsqu'elle sentit ses lèvres se poser sur sa joue, à seulement deux petits centimètres de sa bouche.
    Elle ne fut pas au bout de sa surprise lorsque le grand brun lâcha finalement ses mains pour la prendre dans ses bras et la serrer fort contre lui.
     Ce n'était pas la première fois qu'il se comportait ainsi avec elle et ce n'était pas la première fois qu'elle se retrouvait dans une telle position avec quelqu'un du sexe opposé mais venant de Köylen, cela la gênait au plus haut point.

    Pourquoi ? Et bien tout simplement parce que de jours en jours, elle s'attachait à lui sans le vouloir, c'était plus fort qu'elle. Depuis qu'ils s'étaient réconciliés et qu'ils avaient apprit à se connaître, elle avait l'impression de faire face à un alter ego. Ils partageaient tellement de choses en commun, que cela soit au niveau de leur personnalité ou au niveau culturel qu'elle avait parfois l'impression de l'avoir toujours connu. Cependant, lorsqu'il agissait de manière inattendu comme la veille, elle se disait qu'il y avait une part de mystère en lui et qu'en fin de compte, elle ne le connaissait pas très bien du tout...

    Cependant, le fait de savoir qu'il souffrait depuis visiblement un certain temps la touchait énormément. Elle avait envie de l'aider, de lui donner de bons conseils comme il l'avait fait pour elle il y a de cela plusieurs semaines lorsqu'elle lui avait parlé de son adoption.

    - Tu n'as même pas idée comme c'est important pour moi Caly... Je ne te remercierai jamais assez je pense. Continua-t-il en la gardant contre elle. Je... je te ferai découvrir les textes de ma mère, des textes que je n'ai jamais eu le courage de reprendre. Ses chansons sont le miroir de sa vie, de ce qu'elle a vécu avant et après que je naisse. Certains n'ont jamais été lu et entendu par une autre personne que moi et je veux les partager avec toi.

    Elle ne savait pas du tout quoi répondre à tout ça. Köylen s'ouvrait à elle, il était prêt à lui faire découvrir une partie de lui-même et cela l'émut car elle était sur le point de devenir une amie intime du chanteur et elle se sentait extrêmement honorée.

     

    ~ 83 ~

     

    Elle se décolla un peu de lui pour le regarder dans les yeux et lui dit:

    - Tu as assez confiance en moi pour te dévoiler autant ?

    - Oui, complètement. On se ressemble un peu toi et moi... Je pense être prêt à te parler de mon passé, tu comprendras sûrement mieux... Enfin bref, on verra ça après le festival et le tournage. Je suis content d'avoir pu te parler en tête à tête... Tu imagines si les autres nous voyaient comme ça ? S'amusa-t-il ensuite.

    - Ils penseraient tout de suite à autre chose c'est clair. Mais... si on était toujours fâchés toi et moi, est-ce que tu aurais réagit de la même manière que maintenant ?

    - Honnêtement... Je pense oui. Tu n'as pas idée avec quelle justesse tu as reprise ce morceau. J'avais l'impression de me retrouver neuf ans en arrière ! Mais bon, il ne vaut mieux pas penser à la façon dont ça se serait passé si on était toujours en conflit puisque tout va bien à présent entre nous. Je suis parfois très con... Bref, on  descend ? Les autres commencent à s'impatienter...

    - Yep ! Calypso se détacha complètement de lui, toujours souriante et ils se dirigèrent tranquillement vers la salle à manger où ils pouvaient déjà entendre Korben raconter des blagues tellement pourries qu'en fin de compte, on ne pouvait qu'en rire.

    La journée commença donc plus que sereinement pour nos deux jeunes gens.