• ~ 211 ~

    ♫ Beast in Black - Crazy, Mad, Insane ♫

     

    5 Jours plus tard.

     

     ~ 211 ~

     

    Maya descendit de la voiture de Sebastian et marcha avec lui en direction de la villa Gen X avec un certain peps ! Le grand blond la regarda en secouant la tête complètement hilare.

    Aujourd’hui était le fameux le jour où Calypso allait venir au Studio pour travailler avec Köylen. En contraste avec Maya le batteur ainsi que le reste de ses buddies n’étaient pas totalement sereins contrairement aux jours précédents. L’humeur de leur leader ne s’était pas améliorée et ils ne savaient pas dans quel état était Caly. Prise avec ses enregistrements studio, Maya et Sebastian n’avaient communiqué avec elle que via sms et leurs conversations étaient restées évasives.

     

     ~ 211 ~

     

    En entrant dans la villa, puis le studio, ils virent Köylen enregistrer sa voix sur l’une de leur nouvelles musiques avec Jan et Torsten à la table de mixage pendant que Korben était en train de discuter avec Denn et... Stefän Hirvaski. Le batteur soupira malgré lui de soulagement parce qu’il savait qu’avec la présence de leur boss, Köylen serait tenu en laisse au moins pendant cette journée. 

    Ils saluèrent tout le monde pendant que Köylen était en train de s’égosiller au micro, et alla s’installer sur le sofa pour se joindre à la discussion.

    - Je suis très satisfait de votre travail. Commença Stefän. Sebastian le remercia chaleureusement. - Cependant, nous nous sommes dit avec Denn que votre stratégie n’était peut-être pas la bonne. C’était à l’instant ce dont nous étions en train de discuter avec Korben.

     

     ~ 211 ~

     

    - Qu’est-ce qui cloche avec notre stratégie ? Demanda alors le batteur.

    - Il est clair que vous préparez là un album très hard rock comme à vos débuts, frôlant même parfois le Heavy Metal. Alors pourquoi vouloir sortir un single mainstream en total opposition avec l’esprit même de ce nouvel opus ?

    - On ne voulait pas choquer notre public en présentant comme premier single une chanson hard. On pensait plutôt faire ça pour le deuxième single, celui qu’on sortira deux semaines avant la sortie de l’album. Expliqua alors Sebastian.

    - Vous aviez bien prit un risque en proposant un album Drum’n’Bass l’année dernière, non ? L’accueil a été retentissant ! N’ayez pas peur de réitérer l’expérience. Vous avez une fanbase solide et ce que j’entends là, c’est de l’or ! Exploitez-moi ça, plutôt. Je vous laisse en discuter tout de même, mais faites ça vite, on doit bientôt entamer les préparations du clip. Dit Stefän. 

     

     ~ 211 ~

     

    Sebastian et Korben échangèrent un bref regard. Ils étaient d’accord avec l’analyse de leur chef. Ils s’étaient même déjà posé la question en voyant à quel point Don Juan était à des années lumières musicalement parlant du reste de leur composition. Maintenant, restait à savoir ce qu’en penserait Köylen.

     

     ~ 211 ~

     

    Ce dernier,  satisfait de la performance qu’il venait de donner rejoignit ses amis à la table de mixage pour continuer de travailler sur le morceau. Concentré comme jamais, il essayait d’oublier que d’ici quelques minutes, son ex allait venir travailler avec lui, et qu’ensemble ils allaient devoir faire croire à leurs fans qu’ils étaient dorénavant en bon terme.

     

     ~ 211 ~

     

    Pendant que son copain était en train de discuter business avec ses amis et son patron, Maya se joint à Köylen pour regarder ce qu’ils faisaient. Il arrivait parfois qu’elle vienne le voir pendant les enregistrements pour discuter de tout et de rien. Le chanteur aimait beaucoup sa « belle-sœur » et trouvait qu’elle était parfaite pour son meilleur ami. La grande brune qui ressentait bien la tension émanant du chanteur essaya de le mettre de meilleur humeur en lui posant des questions sur son travail. Son accent en finnois réussi tout de même à décrocher quelques sourires à Köy.

     

     ~ 211 ~

     

    Il était agréablement surpris qu’elle ait autant progressé. Elle comprenait tout ce qu’ils disaient et parlaient bien. Elle arrivait en tout cas à se faire comprendre et montrait un réel intérêt pour leur culture. Il ne cachait pas qu’il aurait bien voulu que Kristina ait la même attitude parce qu’il arrivait souvent qu’elle soit « exclu » des conversations... Peut-être que si il lui apprenait quelques mots lui-même elle trouverait la motivation de s’y mettre ?

     

     ~ 211 ~

     

    Cette dernière entra dans le studio cinq minutes plus tard. Elle voulait être présente quand Calypso arriverait pour marquer son territoire encore une fois. Cependant, en arrivant dans la pièce, elle ne s’attendait absolument pas à la présence de sa petite sœur qui prenait carrément ses aises avec son copain. Elle se demandait bien ce qu’elle pouvait bien lui raconter pour lui décrocher un tel sourire au visage...

     

     ~ 211 ~

     

    Elle se dirigea directement vers eux salua son copain en l’embrassant sous les yeux de Maya, qui s’empressa de les rouler.

    - Qu’est-ce que tu fais là ? Tu n’as pas une audition à rater ? Lui demanda alors Kristina, de manière acerbe.

     

     ~ 211 ~

     

    - Oh ma vieille, si seulement tu savais... Songea Maya en ricanant intérieurement. - Ne prends pas tes échecs pour les miens.

    - Franchement, vous voulez pas aller vous engueuler ailleurs ? Bougonna Köylen. - On essaye de bosser, là ! C’est pas possible ces deux-là ! Songea-t-il ensuite à son tour.

     

     

    ♫ Mariah Carey - Against All Ods (Instrumental) ♫

     

     ~ 211 ~

     

    Alors que Kristina allait rétorquer une dernière phrase pour avoir le dernier mot face à sa sœur, Mina fit son entrée dans le studio, suivit de près par Calypso dont le visage se durcit quand elle aperçu que Kristina était elle aussi présente. Super, elle allait devoir supporter le regard noir de celle qui lui avait piqué son copain toute l'après-midi ! 

     

    - Bonjour à tous ! S’exclama la manager, souriante mais non moins anxieuse.

     

     ~ 211 ~

     

    Calypso n’eut même pas eu le temps de réagir que deux bras vinrent la serrer très fort jusqu’à l’en étouffer. La jeune femme qui était d’une humeur morose devait avouer qu’être accueilli de la sorte par Maya lui fit un bien fou.

     

    - Caly !! J’suis trop contente que tu sois là ! J’ai trop hâte de t’entendre chanter ! S’écria la jeune actrice tout près des oreilles de son amie qui crut l’espace d’un instant devenue sourde.

    - Tu changeras jamais, ma Maya ! Dit-elle en resserrant quelque peu l’étreinte.

     

    Pendant ce temps, tout le monde sauf Köylen et Kristina se dirigèrent vers les nouvelles arrivantes pour les saluer.

     

    - Maya, tu veux bien laisser respirer Caly pour qu’on puisse au moins la saluer ? Demanda Sebastian la mine espiègle.

    - Oops, pardon ! S’exclama-t-elle en relâchant son amie mais en restant tout de même près d’elle sous le rire de la plupart des gens dans la pièce.

     

     ~ 211 ~

     

    Elle fut saluée par quasiment tout le monde. Köylen et Kristina gardant toujours leur distance. Le couple regardait la scène avec dédain.

     

    - Bienvenue chez nous, Caly ! On te fera faire un tour de notre nouvelle villa tout à l’heure.  Lui promis Korben. Caly se contenta d’acquiescer d’un léger hochement de la tête. 

    - Super. Commença Stefän, le visage et le ton de la voix à présent plus sérieux. - Monsieur Pawelski, est-ce que je dois vous apprendre la politesse en vous demandant de venir saluer Mademoiselle Hietala ?

    - C’est pas vrai... Bougonna Köylen intérieurement avant de limite se traîner vers Stefän, face à Calypso. - Bonjour. Se contenta-t-il de dire froidement.

    - Bonjour. Répondit Calypso de la même manière. Les deux ex-amants se mirent à se dévisager froidement.

     

    S’en suivit au moins trente secondes de silence plus que gênant pour la plupart des personnes témoins de la scène. Stefän se racla bruyamment la gorge avant de reprendre la parole.

     

    - Veuillez tous me suivre, s’il vous plaît. Dit-il enfin en se dirigeant vers les sofas. Il attendit que tout le monde prenne place pour continuer de parler.

     

     ~ 211 ~

     

    - Merci de votre venue, Calypso. Nous espérons qu’au terme de ces collaboration, vous en ressortirez grandis et que nous n’aurons plus à nous inquiéter d’un quelconque événement de la sorte entre Amaranth et Generation X. Bien, aujourd’hui et pendant les prochains jours nous allons travailler sur les reprises d’Amaranth. Etant donné qu’il n’y a pas de musique à composer, il vaut mieux commencer avec ça, ce sera plus rapide. Enfin, les Gen X vous montreront leur travail et là, idem que Köylen, ce sera à vous de faire votre choix.

     

     ~ 211 ~

     

    - Certains titres n’ont même pas encore été joués en instrumental mais tu pourras quand même les choisir si ils t’intéressent. Ajouta Sebastian.

    - Ok. Répondit la chanteuse en lui souriant.

     

     ~ 211 ~

     

    - Merci pour les précisions, Sebastian. Reprit Stefän. - Maintenant, Köylen et Calypso, je veux que vous sortiez vos smartphones et que vous vous ajoutiez sur tous vos réseaux sociaux.

    - Pardon ? S’exclama le leader Gen X.

    - Vous avez des problèmes d’audition ? Rétorqua sèchement le patron d’Universal Finland.

    - A quoi ça sert qu’on fasse ça ?? Continua tout de même Köylen au grand dam de Denn qui rêvait d’un univers parallèle où Köylen Pawelski ferait tout ce qu’on lui demande sans rechigner ou chercher la petite bête !

    - A partir d’aujourd’hui, nous allons donner des indices à vos fans et à la presse que vous êtes en train de collaborer sur un projet commun. Et cela commence par vous suivre mutuellement sur les réseaux sociaux. Allez-y qu’on puisse poursuivre.

     

    Les deux leaders se dévisagèrent froidement une seconde fois avant de s’exécuter, à contrecœur.  Quelques « ping » retentissaient dans la pièce, annonçant qu’ils avaient suivi les directives de leur supérieur.

     

    - C’est fait. Dit Calypso en remettant son téléphone dans sa poche. Stefän prit l’Iphone de Köylen sous la stupéfaction de ce dernier et se leva du sofa.

     

     ~ 211 ~

     

    - Qu’est-ce que vous faites ?? S’exclama-t-il, les sourcils froncés d’incompréhension.

    - Calypso, on échange nos places. Dit Stefän, ignorant complètement Köylen qui fulminait sur place.

     

    Caly ne se fit pas prier et alla s’installer aux côtés de Köylen. Enfin, Stefän donna le téléphone de ce dernier à un Jan stupéfait.

     

    - Faites un selfie et envoyez le sur tous les réseaux sociaux de Köylen. D’ici 10 minutes, tout le monde ne parlera que de ça. Vous nous laissez gérer, vous, vous faites ce que vous savez faire de mieux : de la musique. Dit enfin Stefän.

     

     ~ 211 ~

     

    Jan s’exécuta mais les deux leaders faisaient des tronches de déterrés.

     

    - Vous voulez pas sourire juste une seconde, on dirait qu’on envoie au bagne ou un truc du style ! Se plaignit le grand blond.

     

     ~ 211 ~

     

    Ils essayèrent de sourire mais ce n’était pas crédible une seule seconde.

     

    - Ok, là on dirait que vous avez la taupe au guichet !! Un effort, merde ! J’ai pas que ça à foutre !

     

    Comme synchronisés, Köy et Calypso émirent un long soupir d’exaspération avant de prendre sur eux et de produire une sourire plus complice.

     

     ~ 211 ~

     

    - Bah voilà, c’était si compliqué ? S’exclama Jan avant de mettre un smiley en guise de description, de mettre les bons hastags, de tagger Caly et d’envoyer le tout depuis Instagram sur tous les réseaux connectés du chanteur. - Colis livré. Cinq secondes plus tard, les notifications arrivèrent par centaines. - Oh putain, c’est déjà parti !

     

     ~ 211 ~

     

    - Bien. Merci Jan. Dit Stefän. - Maintenant que c’est fait, il ne vous reste plus qu’à travailler. Quand il vit qu’aucun des leaders ne bougeait, il soupira et roula des yeux. - Vous attendez que je vous dise quoi faire ou quoi ??

     

     ~ 211 ~

     

    Köylen et Calypso se dévisagèrent quelques secondes avant que cette dernière ne décide d’être la plus civilisée. Cette collaboration n’allait vraiment pas être du gâteau.

     

    - Tu veux travailler sur quelle chanson, aujourd’hui ? Demanda Calypso platement à son ex.

    - End of Innocence. Répondit-il.

     

     ~ 211 ~

     

    - Ok. Dit-elle en se levant et en se rendant dans le studio. Quand elle vit qu’il était resté assis sur le sofa elle se retourna et lui dit : - T’attends que je te porte sur mon dos ?

     

    Les sourcils froncés, le leader se leva brusquement et la suivi jusque à l’intérieur de la salle avant de comprendre qu’elle se dirigeait vers le piano de sa mère.

     

     ~ 211 ~

     

    - Y a pas besoin du piano, on lance l’instru depuis la table de mixage et je fous ma voix dessus, c’est aussi simple et c’est rapide ! Bougonna-t-il.

     

     ~ 211 ~

     

    Calypso ne répondit pas tout de suite. Elle prit le temps de s’installer et de jouer quelques notes sur l’instrument. Cela faisait tellement longtemps qu’elle n’avait pas joué sur ce piano. Ses souvenirs d’avec Köylen firent rapidement surface malgré elle.

    Köylen aussi de son côté ne put s’empêcher de penser aux innombrables heures qu’il avait passé avec elle à jouer sur cet instrument ou tout simplement à l’écouter jouer en chantant et cela ne fit que l’énerver davantage.

     

    - Je dois entendre ta version avant l’enregistrement final. Dit-elle en continuant de jouer quelques notes.

    - Pourquoi ? Demanda-t-il sèchement.

     

     ~ 211 ~

     

    - Pour savoir si ça me plaît ! Répondit-elle, commençant déjà à perdre patience avec lui.

    - Et qu’est-ce qu’on en a à foutre que ça te plaise, ou non ?!

    - On en a à foutre que cette chanson c’est moi qui l’ai composé et écrite. J’en détiens 100% des droits. Si je trouve ta version merdique, je peux t’empêcher de l’ajouter à ton album. Alors par sécurité, vaudrait mieux que tu ouvres ton claque merde qui te sers de bouche et commence à y sortir des sonorités en accord avec le piano de ta mère pour qu’on puisse bosser correctement. J’ai pas toute la journée devant moi pour supporter des conneries.

     

     ~ 211 ~

     

    Ce qu’ils ne savaient pas, c’était que le micro de la salle d’enregistrement était ouvert et que tout le monde entendait leur prise de bec. Alors que Kristina voyait rouge comme pas possible face à l’insolence de Calypso, tous les autres dans la pièce était en train de ricaner comme si c’était normal ! Bien qu’elle ne comprenait rien à ce qu’ils disaient, elle voyait bien au ton utilisé par la petite brune qu’elle était en train de manquer de respect à son copain.

     

     ~ 211 ~

     

    - T’inquiètes, je te raterai pas quand on bossera sur mes chansons ! Fais la maline pendant que tu le peux encore ! La prévint-il avant de s’avancer vers le micro et de l’ajuster, tout en lui lançant un regard noir. Calypso ne prit même pas la peine de répondre et continua de jouer sur l’instrument. - Vous m’entendez de l’autre côté ?

     

    - Ouais, allez-y quand vous êtes prêts ! Acquiesça Torsten.

    - Attends, je vais te supporter vocalement sur le pré-refrain et le refrain de cette chanson, Köy ! Je l’adore ! S’exclama Sebastian. Maya sautilla brièvement sur place, heureuse comme tout de cette journée, tandis que Caly sourit quand elle le vit entrer dans la salle. Köy, lui, resta stoïque. Il avait hâte que cette journée de merde ne se termine.