• ~ 210 ~

    ♫ Amberian Dawn - River Of Tuoni (2013 Version) ♫

     

     

    ~ 210 ~

     

    Cela faisait maintenant deux jours que Köylen avait eu pour ordre d’écouter l’album d’Amaranth en vue d’y interpréter deux titres de son choix. C’était également le nombre de jour que le leader Gen X écoutait l’opus en boucle.

    Encore une fois, Köylen ne mit jamais en doute leur talent, mais il ne s’attendait absolument pas à une telle qualité musicale sur tous les plans. L’instrumentale était magnifiquement composée et joué. La symphonie de Londres apportait un côté léger, fantastique et épique à la « brutalité » du genre metal d’Amaranth.

    Une chose encore, malgré leur changement artistique, ils continuaient de jouer le rock de leur premier album en finnois.

     

    ~ 210 ~

     

    Along the black death-land river - Le long de la rivière de la morte-terre noire
    The mother runs and tries to find her son - La mère court et tente de retrouver son fils
    Searching for her lost hero - À la recherche de son héros perdu
    She wades the river deep - Elle avance profondément avec difficulté
    To her belt - Jusqu'à la ceinture
    In mud - Dans la vase

     

    Oh ! Heavy-hearted am I - Oh ! Comme j'ai le coeur gros
    Tuoni has taken my son ! - Tuoni a pris mon fils !

    Oh ! Heavy-hearted am I - Oh ! Comme j'ai le coeur gros
    Tuoni has taken my son ! - Tuoni a pris mon fils !

     

    ~ 210 ~

     

    Fear in her heart she calls her son, - La peur dans son coeur elle appelle son fils,
    As she rakes the Tuoni river and sees the black swan - Alors qu'elle ratisse la rivière de Tuoni et voit le cygne noir
    Now she wades the river deeper to deathlands shoals and shallows - Maintenant elle s'enfonce plus profondément dans la rivière jusqu'aux bancs de sable et hauts-fonds
    And finds her son - Et trouve son fils

     

    Oh ! Heavy-hearted am I - Oh ! Comme j'ai le coeur gros
    Tuoni has taken my son ! - Tuoni a pris mon fils !

    Oh ! Heavy-hearted am I - Oh ! Comme j'ai le coeur gros
    Tuoni has taken my son ! - Tuoni a pris mon fils !

     

    Le grand brun reconnaissait peut-être avec un peu d’amertume que cet album était sans aucun doute le meilleur qu’il ait écouté depuis un bon moment. L’histoire qui y était raconté était très prenante et lui rappelait parfois les histoires que racontait Klaara quand avec sa mère, Seb, Korben et Elvi, ils campaient dans le jardin de la maison à Kiel l’été. En particulier l’histoire de Tuoni, le dieu de la mort dans la mythologie finlandaise dont Calypso parlait dans le titre qu’il venait d’écouter. Ces histoires avaient le don de faire peur au petit Köylen qui s’empressait d’aller se cacher dans les bras de sa mère sous les ricanements de ses amis.

     

    ~ 210 ~

     

    Köylen se releva de sa position couché et s'assis toujours à même le parquet. Il émit un long soupir en se remémorant ces souvenirs.

    Il reconnaissait également une dernière chose, la voix de Calypso était exceptionnelle sur cet album. Elle s’était clairement améliorée et était capable de diversifier son style de chant. Elle gardait toujours sa voix douce mais était désormais capable d’y ajouter plus de puissance. Il comprenait à présent toute cette hype et cet engouement autour d’eux.

    Malgré toutes ces constatations, il ne décolérait pas pour autant. Une collaboration avec Calypso n’avait absolument aucun sens et il estimait que le but de toute cette mascarade serait plus bénéfique pour Amaranth que pour Gen X. Le leader savait qu’il allait devoir prendre sur lui pendant la durée de ces collaborations mais il ne savait pas si il réussirait à tenir...  

     

    ~ 210 ~

     

    Après avoir émis un énième soupir, il mit l’instrumental de l’une des deux chansons de l’album qu’il avait décidé de réinterpréter et commença à chanter pour s’entraîner pour le jour J. Son état d’esprit ne lui empêcherait pas de bien faire son travail... et plus vite c’était enregistré, plus vite il serait débarrassé de ce fardeau.

     

    ~ 210 ~

     

    Alors qu’il venait de finir le refrain et entamait le deuxième couplet, Kristina fit tranquillement son entrée dans sa chambre. Sachant qu’elle ne devait pas l’interrompre, elle s’assit à côté de lui en silence et écouta le son de sa belle voix, sans savoir que l’artiste dont était issu cette musique était le groupe dont Caly était la frontwoman.

     

    Ces derniers jours, la grande blonde était de bonne humeur même son énième prise de tête avec sa petite sœur l’emmerdait quelque peu. Elle lui laissait encore quelques jours de tranquillité avant de retourner la voir. Elle avait également reprit contact avec son père et après quelques explications, elle était attendue le plus vite possible à Punta Cana pour lui rendre visite

     

    ~ 210 ~

     

    Cependant, elle remarqua bien évidemment que depuis deux jours, l’humeur de son petit ami était de plus en plus mauvaise, même s’il essayait tant bien que mal de le lui cacher quand ils étaient ensemble. Kristina s’était alors demandé si ça n’avait pas un rapport avec la presse qui parlait sans cesse de ce qu’il s’était passé lors du festival... mais lorsqu’elle lui demanda, il lui répondit par la négative.

    A l’inverse, elle remarqua également que les autres membres Gen X étaient anormalement euphoriques. Ne comprenant pas le finnois, elle ne pouvait pas savoir ce qu’ils se disaient mais elle sentait bien que quelque chose de colossal se préparait et que cela ne semblait visiblement pas faire plaisir à Köy.

     

    ~ 210 ~

     

    La chanteuse pop soupira lentement en balayant nonchalamment la pièce du regard avant de remarquer les CDs qui étaient posés à côté de Köy. Ses sourcils se froncèrent en prenant lentement les objets entre ses mains.

     

     

    ♫ Delain - Electricity (Instrumental) ♫

     

     

    ~ 210 ~

     

    Le grand brun qui venait à l’instant de finir de chanter mit une autre chanson du groupe mais baissa le son de sa  chaîne Hi-Fi et la regarda observer chaque CDs en roulant très discrètement les yeux. Il n’était vraiment pas d’humeur à supporter une énième crise de jalousie.

     

    - Donc tu écoutes sa musique finalement... et tu ne fais pas qu’écouter à ce que j’ai pu voir et entendre. Dit-elle d’un ton morne en reposant les CDs où elle les avait trouvés.

     

    A contrecœur, Köylen lui expliqua les événements de ces deux derniers jours. Dire que Kristina était surprise était un euphémisme. Elle était choquée mais surtout énervée. Elle le savait depuis le début que la venue d’Amaranth sur le continent américain ne présageait rien de bon. Elle comprenait alors la raison de la mauvaise humeur du chanteur. Cependant elle réalisait à présent que leur couple était véritablement en danger.

    Kristina se rendit compte qu’elle n’avait jamais vraiment mesuré l’emprise que détenait encore Calypso sur son copain. Tout ce qui avait un rapport de loin ou de près à la petite brune chamboulait l’humeur de Köy au plus haut point. La grande blonde commençait à mesurer les paroles de Maya... Mais c’était mal la connaître, elle allait se battre pour son couple coûte que coûte.

     

    - Quand est-ce qu’elle doit venir au Studio ? Demanda-t-elle.

     

    ~ 210 ~

     

    - Ce samedi. Répondit Köylen qui s’était relevé pour ranger les CDs, ses notes et ses partitions sur son bureau avant de s’adosser contre celui-ci. - Soit je prends sur moi, soit on se fait tous dégager d’Universal.

    - Ce serait une si mauvaise chose ? Il y a une flopée de labels qui seraient prêt à vendre père et mère pour vous avoir. Ils respecteraient même tous les termes que vous leur imposeriez pour les rejoindre. Rien ni personne ne vous retiens à Universal !

    - Si. Denn et Stefän. Répondit Köylen sèchement. - Si on en est là aujourd’hui c’est grâce à eux. Quand on a signé chez eux, ils ne nous ont rien imposés artistiquement parlant. Ils nous ont laissé carte-blanche et nous ont aidés à forger notre identité musicale en nous permettant de bosser avec les meilleurs de l’industrie. Denn nous a chaperonné du début jusqu’à maintenant. Sans lui ont ne serait rien et même si je suis parfois pas sympa avec lui, il sait très bien à quel point je lui en suis reconnaissant d’avoir fait confiance et donné une chance à des gamins comme nous. Donc je dois faire un effort pour eux, je le leur dois.

     

    ~ 210 ~

     

    - Ouais enfin, ils ont surtout flairé l’argent que vous étiez susceptible de rapporter à la maison de disque...  Vous êtes jeunes, beau... Surtout toi comme leader avec ton physique atypique, ils savaient direct qu’ils allaient attirer toutes les nanas d’Europe. Dit Kristina, ce qui ne plut pas à Köylen qui se dépêcha de mettre au point certaines choses.

     

    ~ 210 ~

     

    - Ce n’est pas parce que Jive Records et je ne sais combien d’autres maisons de disques (surtout ici aux Etats-Unis) vont ramasser des belles gueules pour les remodeler selon leur bon vouloir pour en faire le max de profit sur le dos d’ados boutonneux que c’est comme ça partout. On savait déjà qu’étant très jeunes, on devrait en faire vingt fois plus pour gagner en légitimité et pas passer pour des Tokio Hotel finlandais ! Comme tu peux le voir on a réussi, et ça c’est surtout grâce à Denn qui nous a permis de jouer sur des grosses scènes de festival rock et metal. Tout n’est pas qu’une question de physique ni d’argent. Faut du talent pour réussir à toucher l’Amérique, surtout quand on est un groupe finlandais ou d’un pays européen non-anglophone.

    - Désolée si j’ai été maladroite dans mes paroles, je ne mets pas en doute votre talent ou quoi que ce soit mais c’est juste que je trouve cette idée de collaboration complètement absurde et à ta place je n’aurais pas acceptée... mais je comprends ton point de vue et le respecte. Répondit la grande blonde en s’approchant timidement de Köylen qu’elle sentait très contrarié.

    - C’est loin de me faire plaisir mais comme je te l’ai expliqué, j’ai pas le choix. Elle non plus... Dit-il en marmonnant la dernière phrase. Il était trop fatigué et en avait un peu marre de parler de ça... Kris le remarqua et décida de changer de sujet. 

    - Qu’est-ce que tu dis d’aller rendre visite à mon père dans sa nouvelle maison à Punta Cana quand toute cette histoire sera terminée ? On pourrait partir pour une semaine, on pourra bien décompresser avant la sortie de ton album, comme ça.

     

    ~ 210 ~

     

    Köylen comptait déjà retourner en Allemagne avant la sortie du nouvel album. C’était sa tradition... et aller à la rencontre du père de Maya et Kristina en tant que petit ami de cette dernière le mettait quelque peu mal à l’aise. 

    - On verra... Se contenta-t-il de répondre. Il trouverait un moyen de refuser sans la froisser. Il sentait que si il refusait maintenant, elle allait encore lui prendre la tête. - C’est trop loin pour qu’on puisse faire de tels projets. Va savoir si ils vont même accepter ce break. J’ai tellement déconné à Coachella que ce serait pas impossible qu’on me le refuse.

     

    ~ 210 ~

     

    - Ok, je vois... Répondit Kristina, déçue.

     

    ~ 210 ~

     

    - On peut toujours aller en boîte, qu’est-ce que tu en dis ? Lui proposa-t-il en la prenant dans ses bras. Il vit un sourire faire son retour sur le visage de sa copine qui accepta en opinant allègrement du chef. - Ok, j’me change et on y va...

     

    Köylen qui n’avait absolument pas le cœur  à sortir faire la fête décida de faire une concession pour apaiser la tension avec Kristina et surtout pour lui faire plaisir. Ils passaient moins de temps ensemble depuis que la conception de leur album avait commencé et il avait bien vu que cela attristait la jeune femme. De plus, il voulait lui montrer qu'il était toujours investi dans leur couple malgré l'ombre de Calypso qui planait au dessus d'eux.