• ~ 176 ~

    Du côté de chez les Gen X, Jan, Torsten et Korben étaient toujours scotchés devant la télé quand ils entendirent la porte d’entrée s’ouvrir et les voix de Köylen et Kristina s’élever. Les trois Gen X échangèrent un regard d’appréhension car le leader était censé passer l’après-midi en séance photo pour un magazine de Rock Australien. Lorsqu’ils les virent faire leur entrée dans la pièce, Korben demanda directement :

     

    ~ 176 ~

     

    - Ton photoshoot s’est déjà terminé ?

    - Ouais ça a été vite, j’avais bloqué l’après-midi entière au cas où. Tu sais avec ces gens là tu ne sais jamais vraiment combien de temps ça va durer. Tant qu’ils ne sont pas satisfaits de leur prise de vues, ils te retiennent. Dit-il en soupirant et en plaçant Kristina sur ses cuisses. – Bon, vous regardez quoi, sinon ?

     

    ~ 176 ~

     

    - Heu... Commença Jan avant qu’Anthony Grant n’apparaisse à l’écran après une brève pause pub. 

    - Bienvenue sur Soundwave USA, ici Anthony Grant !  Pour ceux qui nous rejoignent, nous nous trouvons actuellement dans les locaux d’Universal de Los Angeles où le groupe Amaranth va donner sa très attendue conférence de presse dans les prochaines minutes suivit d’un showcase de leur concept-album qui paraîtra le mois prochain et enfin, un petit live durant lequel ils interpréteront leur single.

    Kristina sentit son petit ami se raidir. Elle-même se figea face à ce qu’elle venait d’entendre. A première vu, la salle de conférence semblait pleine à craquer de journalistes comme si c’était Barack Obama lui-même qui s’apprêtait à faire une apparition ! Elle n’arrivait pas à croire que son pays s’émouvait autant pour ce groupe juste après qu’un seul single ne soit parût sur le territoire!

    - Tina, descends de mes cuisses, steup’... Lui demanda lentement Köylen tout en ayant le regard toujours scotché à la télévision, comme en transe.  La jeune femme s’exécuta avec tout de même un peu de réticence.

     

    ~ 176 ~

     

    - Tout va bien... ? Voulu-t-elle quand même savoir. Il semblait comme dans un état second et elle savait que de toute manière, ce n’était pas bon signe pour elle.

    - Je n’veux pas regarder ça. Dit-il tout simplement.

     

    ~ 176 ~

     

    - Arrête Köy, tu sais que c’est ridicule ce genre de comportement ! Réagit rapidement Korben quand il vit que son ami s’apprêtait à quitter la pièce. - Tu sais très bien qu’à un moment où à un autre, elle allait percer ici. C’est bon quoi, ça fait un an que vous avez, enfin que TU as cassé, alors je pense que l’eau a coulé sous les ponts, maintenant. Vous êtes tous les deux passés à autre choses puis tu sais également qu’un jour ou l’autre vous vous recroiserez... L’éviter ne sert strictement à rien.

     

    Köylen ne répondit absolument rien mais resta à sa place, toujours aussi pensif. Il allait revoir le visage de son ex, de son premier amour pour la première fois en un an. Il sentait déjà un vague d’amertume le submerger alors qu’elle n’avait pas encore montré le bout de son nez. Korben avait raison cependant, l’éviter ne servait absolument à rien. Il avait fait un choix et il devait l’assumer... Il se mit alors à l’aise contre le sofa et attendit avec ses confrères qu’Amaranth fasse son apparition.

    Cinq minutes plus tard, le présentateur prit la parole alors qu’il semblait y avoir de l’agitation sur la scène principale où une longue table était dressée avec en fond, un écran géant qui défilait quelques photos promotionnelles du groupe.

     

    - Chers téléspectateurs, la conférence de presse va commencer dans quelques secondes, nous nous retrouverons après pour essayer d’avoir deux mots en privé avec le groupe avant de consacrer notre émission plus en détail à leur précédent album sorti en Finlande il y a maintenant un peu plus d’un an et demi.

     

    ~ 176 ~

     

    Quelques secondes plus tard, la salle applaudit fortement quand le premier membre du groupe fit son apparition : Robyn le batteur aux longs cheveux châtains foncés suivi de son frère jumeau Aleksi, le bassiste. Après lui, ce fut Elios qui fit son entrée suivit de très près par Sledge. Enfin... Calypso entra dans la pièce, toute souriante et physiquement très différente.

    Une flopée de sentiments traversa toutes les fibres du corps de Kristina. La gamine qu’elle avait connu un an auparavant n’existait désormais plus, elle avait affaire à une véritable femme. Sa tenue vestimentaire et sa coupe faisaient beaucoup plus adultes que les jean et t-shirts qu’elle avait l’habitude de mettre à l’époque. Etait-ce simplement pour apporter une image plus sérieuse au groupe ? Ou bien était-ce une simple transition de l’adolescence à la vie d’adulte qui lui avait fait se rendre de compte de tout ses atouts physiques ? En tout les cas, cette Calypso représentait un danger certain dans la stabilité de son couple avec le chanteur finlandais.

    Ce dernier ne s’attendait pas non plus à un tel changement physique de son ex. Bon, ce changement n’était pas « énorme » non plus, mais sa posture reflétait parfaitement la détermination qu’il avait toujours perçu chez elle. Cette force semblait s’être accrut pendant cette année passée. Elle semblait beaucoup plus confiante et épanouie. Köylen rit jaune intérieurement en pensant que la raison d’une telle allégresse et de confiance en soi devait sûrement avoir un rapport avec la façon dont elle s’était jouée de lui et surtout du réconfort que devait lui apporter sa saloperie de DJ franco-américain ! Köylen se fit violence pour ne pas retomber sous le charme de Calypso, il avait assez souffert comme ça.

     

    ❋  ❋  ❋ 

     

    ~ 176 ~

     

     Le quintette prit place en saluant le public tout en leur remerciant de leur accueil. La toute première question ne tarda pas à arriver et elle venait d’une journaliste de la chaîne MTV Pulse, animant une émission musicale spécialisée dans le rock.

     

    - Bonjour, votre concept-album aurait, semble-t-il été achevé il y a près d’un an, pourquoi avoir attendu autant de temps avant de le sortir ?

     

    ~ 176 ~

     

    - Bonjour. Répondit Calypso. – Etant donné que cet opus était destiné à sortir en Amérique, il fallait pouvoir être complètement disponible pour assurer toute la promotion et les futurs concerts par la suite. Elios et moi avions l’obligation de terminer notre deuxième année à Sibelius et Sledge venait à peine d’avoir son fils alors il était beaucoup plus simple pour nous d’attendre le temps nécessaire pour la sortie de notre projet. Il aurait été complètement impossible pour nous de faire ça l’an passé.

    - Pourquoi avoir fait cet opus sous forme de concept-album ? Quel est le message principal que vous cherchez à véhiculer à travers ce projet ? Demanda-t-elle ensuite.

     

    ~ 176 ~

     

    - Nous voulions raconter une histoire par le biais de notre musique d’où l’idée du concept-album ! Réagit Sledge - Vous savez c’est un peu comme ces chansons d’opéra. Ce sont des chansons divisées en plusieurs parties. Plusieurs groupes de rock et de métal ont utilisé ce procédé comme Queen avec le fameux Bohemian Rhapsody ou Nightwish avec Ghost Love Score. Alors nous nous sommes dit, pourquoi ne pas réaliser un album uniquement basé sur ce procédé en racontant une histoire contée pistes par pistes. Bien entendu, vous pouvez écouter les chansons de manière individuelle. Sinon, l’histoire parle de la vie d’une vieille femme mourante sur son lit qui raconte sa vie à ses enfants. Elle y parle de toutes les choses extraordinaires qu’elle a vécue et à l’entendre, on se demande si elle ne serait pas en train d’inventer des choses invraisemblables puisqu’elle raconte, par exemple, qu’elle a rencontré des créatures mythiques à plusieurs reprises... Comme un ange déchu quand elle était petite, des sirènes, ou encore le lapin d’Alice aux Pays des Merveilles.

    - On s’est pas mal inspiré de Big Fish de Tim Burton, même si les péripéties vécues par la vieille dame ne sont pas les mêmes. Précisa Elios.

     

    ~ 176 ~

     

    - En gros cet album est un livre de conte. Chaque chanson en représentant un chapitre. Reprit Aleksi. – Plusieurs messages sont y sont véhiculés mais le message dominant est de croire en ses rêves et de tout faire pour les réaliser !

    - Bonjour, je suis Peter Ratchet du DC Sun. Vous êtes le premier groupe en provenance d’un pays scandinave à avoir réussit à exporter votre langue natale au-delà de vos frontières. Il a même été montré que 80% des établissements secondaires Européens et Asiatiques confondus se sont vus obligé de dispenser des cours de finnois suite à de nombreuses demandes de la part des élèves. Vous avez également ouvert la brèche à d’autres groupes et aujourd’hui, le finnois est en passe de devenir la cinquième langue la plus parlée de l’Union Européenne, devançant ainsi la langue Russe. Je voulais donc simplement savoir si votre album contenait des chansons en finnois ou bien si il était exclusivement en anglais ?

    - Il y a bel et bien plusieurs chansons en finnois. Sur les vingt-deux titres de l’album, sept d’entre eux sont chantés dans notre langue natale. Répondit Robyn.

    - Votre premier album sortira-t-il en Amérique, lui aussi ?

    - Oui, c’est prévu. En fait, il sera offert si vous achetez notre nouvel album. Vous pourrez le télécharger gratuitement sur iTunes ou bien demander un exemplaire CD qui vous sera envoyé dans les plus brefs délais. Leur informa-t-il ensuite.

     

    - Peggy Parker du Los Angeles Times. Mademoiselle Hietala, on rapporte que vous auriez eu une liaison avec Köylen Pawelski, le leader de Generation X. Vous vous seriez rencontré alors que vous étiez la stagiaire de leur manager, d’où la raison pour laquelle vous apparaissez dans la pochette de leur album éponyme. Est-ce que ces rumeurs sont fondées ?

    - Oui, c’est vrai. Nous avons été ensemble pendant un certain temps. Répondit platement la frontwoman d’Amaranth. Et voilà, la fameuse question sur son passé avec Köylen resurgissait !

    - La raison de votre séparation serait-elle dû au fait que vous auriez eu une liaison avec le DJ E-TROLL ? Celui avec qui il vous arrivait et vous arrive encore de collaborer sur ses projets musicaux ? Continua la journaliste de plus belle.

     

    ~ 176 ~

     

    - Toutes ces allégations sont fausses, le magazine qui a publié cette histoire s’est d’ailleurs vu me verser une somme assez conséquente pour diffamation. Part ailleurs, nous ne sommes pas ici pour discuter de ma vie sentimentale alors je préviens que je ne répondrai plus à ce genre de question à présent. Question suivante. Répondit stoïquement Calypso tout en essayant de garder son sang froid. Cette journaliste était en ce moment même en train de la faire passer pour une salope aux yeux de tous les médias. Elle ne voulait pas que leur carrière en Amérique ne commence avec un scandale de ce genre, cette histoire les avait déjà assez entachés comme ça.

    - Köylen Pawelski et vous, êtes donc en bons termes ? Avez-vous gardé contact avec lui ? Prévoyez-vous un éventuel duo ou une collaboration avec Generation X ? Saviez-vous que la majorité de vos fans souhaiterait que vous retourniez ensemble ? Vous seriez également le couple le plus célèbre et le plus écrit sur le site américain Fanfiction.net. Avez-vous déjà lu l’une d’entre elles ? Continua tout de même la journaliste. Calypso respira un grand coup intérieurement avant de répondre.

    - Aucune collaboration de quelque nature que ce soit n’est prévue entre Generation X et Amaranth. Elle éluda les autres questions mais la journaliste semblait têtue comme une mule et continua tout de même sa quête de scoop.

    - Selon certaines rumeurs, vous auriez profité de la célébrité de Köylen Pawelski pour propulser votre propre groupe dans le monde de la musique professionnelle. Il est vrai que vous êtes doués dans ce que vous faites, votre musique est efficace et hors du commun mais le procédé pour arriver à vos fins est plutôt malhonnête, vous ne pensez pas ?

    - Bon, écoutez ! S’exclama Calypso plus froidement que jamais. – Je viens de vous expliquer que je ne répondrai pas à des questions sur ma vie privée. J’ajouterai que je répondrai encore moins à des questions attaquant mon intégrité et me traitant subtilement de salope et de profiteuse ! Si mon groupe en est là où il l’est aujourd’hui, c’est en grande partie grâce au travail fourni depuis plus de sept ans. Nous avons passé des heures et des heures à travailler d’arrache pied pour atteindre notre niveau, nous sommes trois à avoir été diplômés de l’une des meilleures académies de musique au monde ! Alors si vous êtes assez couillonne pour croire des RUMEURS et me les jeter à la figure avec votre regard accusateur...

    - Pardonnez-moi, mais je ne vous aie pas regardé d’une manière accusatrice, mademoiselle Hietala. La coupa la journaliste qui était en train de se faire ridiculiser sous les yeux d’une armée de journaliste et en plus en direct !

    - Non seulement vous êtes mal polie parce que vous me coupez la parole, mais en plus vous osez nier un acte que tout le monde ici présent a bien vu. Alors mettez votre mauvaise foi de côté, assumez vos actes et écoutez au moins ce que j’ai à vous dire jusqu’au bout sans m’interrompre ! Réagit Caly. Sa voix était d’une froideur inouïe et d’un calme à toute épreuve. – Donc, comme je le disais, si vous êtes assez imbécile pour croire des rumeurs et me les jeter à la figure avec votre regard accusateur sans réfléchir par vous-même à l’absurdité de ces propos, sans même faire des recherches par vous-même pour comprendre comment nous en sommes là aujourd’hui, et bien changez de métier !

    La journaliste ne répondit plus rien. Rouge de honte, elle se tassa dans sa chaise. Les autres journalistes ainsi que les téléspectateurs étaient plus que bouche bée face au coup de gueule féroce du leader du groupe. Sledge tout comme les autres membres, étaient plus que fier qu’elle ait remis la journaliste à sa place tout en restant zen.

     

    ❋  ❋  ❋ 

     

    ~ 176 ~

     

    Du côté des Gen X, Korben, Jan et Torsten étaient en train de jubiler face à ce qui venait de se produire. Köylen, lui, était perdu dans ses pensées. Il n’était pas du tout surpris de la capacité de la jeune femme à se défendre, elle l’avait déjà fait en sa propre présence à plusieurs reprises.. Cependant, il avait des doutes sur la véracité des propos que Caly venait de tenir. Dans la période de doute qui avait précédé sa décision de mettre un terme à sa relation avec elle, il avait en effet la conviction qu’elle s’était en partie servie de lui pour gagner en popularité. Bien entendu, il savait que son groupe avait déjà un niveau bien avancé mais il continuait de penser qu’il avait en quelque sorte servi de passerelle pour la mener à la reconnaissance, médiatique du moins.

    Kristina, elle, ne pouvait nier que la façon dont Caly avait remit cette pauvre journaliste à sa place lui avait donné froid dans le dos. La grande blonde se souvint que lorsqu’elle avait tenté à plusieurs reprises de la provoquer dans le passé, elle était restée de marbre, préférant l’éviter. Elle avait bêtement pensée qu’elle la craignait. Aujourd’hui, elle se demandait s’il lui arrivait parfois d’être aussi sèche et de casser les gens avec autant de facilité ou si c’était juste pour faire son intéressante. Dans tous les cas, Kristina avait franchement intérêt à rester en alerte...

    Après un léger mutisme dans la salle de conférence, les questions reprirent de plus belle mais cette fois ce ne fut que des questions concernant le groupe, leur album et leurs projets futurs. Après une heure supplémentaire de questions/réponses, le groupe se dirigea vers la petite scène pour interpréter leur single.