• ~ 129 ~

    Plusieurs jours plus tard, Wilhem recevait la visite de sa meilleure amie. Cela lui faisait du bien de voir quelqu’un qu’il connaissait depuis toujours dans son appartement Helsinkien. Même si sa vie dans la capitale commençait à lui plaire (surtout avec le fait qu’il avait pu voir Köylen et les Gen X très souvent, que la bande de Sledge était super sympa et qu’il s’y était parfaitement intégré), ses amis laissés à quatre cent kilomètres lui manquaient énormément...

     

    ~ 129 ~

     

    - Alors, comment ça se passe avec cette fille ?

    - Bah pour l’instant je ne fais que l’observer et je dois avouer que je m’inquiète un peu...

    Le grand blond lui expliqua alors tout ce dont il avait été témoin depuis son arrivée dans la capitale. De l’embrouille que Helga avait réussit à créer entre Sledge et Calypso jusqu’à sa manière de le fixer non stop quand il avait le dos tourné. Wilhem voyait dans ce regard une profonde fascination pour ce guitariste et surtout un amour sans limite.

    - Tu lui as parlé ? Demanda alors son amie. 

    - Pas encore, j’attends un peu. Il me faudra quelques semaines supplémentaires d’observation. On parle beaucoup tous les deux mais je n’ai pas encore lancé le sujet de son amour pour Sledge...

    - Tu crois qu’elle peut être dangereuse ?

    - Nan je ne pense pas... Ce serait terrible que ça aille jusque là même si c’est tout à fait possible. Pour l’instant je constate qu’elle est vraiment très amoureuse de ce type inaccessible et qu’elle ne cherche pas à tourner la page. Ce qui m’inquiète c’est qu’avec ces agissements elle ne s’ouvre pas aux autres.

    - Dragues-la, alors ! Personne ne résiste à ton charme, de toute ! Plaisanta Marie

    - Hahaha ! Rit le grand blond. – Non, je suis là pour l’aider et pas autre chose puis crois moi que même si je tentais quoi que ce soit avec elle ça ne marcherait pas. Elle a tellement Sledge dans la peau que tous les autres mecs sont invisibles à ses yeux et je ne ferai pas exception à la règle. 

     

     

    *

    *               *

     

     

    Pendant ce temps,

     

    ~ 129 ~

     

    Helga attendait patiemment la venue d’un certain Serkan. Cet homme était un utilisateur du site où elle se procurait sa dose de Méphédrone. Ce site était devenu une véritable petite communauté où la grande rousse s’était faite une place. Elle avait quelques fois discuté avec ce Serkan mais elle ne savait absolument rien de lui sinon qu’il avait vingt six ans et qu’il était lui aussi dépendant à cette drogue synthétique qu’il cultivait et revendait. 

     

    ~ 129 ~

     

    Depuis plusieurs jours, il avait décidé de faire ses livraisons lui-même et avec l’aide de plusieurs de ses associés et amis étant donné que beaucoup de ses clients n’avaient pas été livrés à cause des contrôles de la douane. Helga avait donc prit rendez vous avec lui pour avoir sa dose étant donné qu’il ne lui restait plus de quoi se « donner de la force ».

    Et elle en avait vraiment besoin, surtout en ce moment ! La photo avait créé un joli tôlé comme elle le voulait et les membres d’Amaranth étaient tous stressés par la relation de leur chanteuse avec le leader Gen X mais cela avait renforcé cette relation justement et ce n’était pas du tout ce qu’elle voulait ! Encore une fois, une partie de son plan avait flanché ! Elle espérait cependant que cette étiquette qui collerait à Amaranth lors de l’amorce de leur carrière finirait un jour ou l’autre par avoir un impact sur le couple de Caly et qu’il mènerait à leur destruction. 

     

    ~ 129 ~

     

    Elle entendit trois coups brefs sur sa porte. Elle se dépêcha alors d’aller ouvrir pour découvrir ce fameux Serkan.

    - Helga ? Fit un blond platine à la peau diaphane et aux yeux bleus.  

    - Oui, tu es Serkan ? Helga était plutôt surprise de le voir vraiment. Elle s’attendait à voir un mec plutôt moche et elle devait avouer qu’il était plutôt pas mal dans son genre... En plus sa balafre traversant son œil ajoutait une touche supplémentaire à sa beauté.

     

    ~ 129 ~

     

    - Yep. Je peux entrer sinon ? Demanda-t-il de sa voix hyper grave et d’un ton plutôt empressé en regardant discrètement derrière lui. – J’ai ta marchandise...

    - Oh heu oui bien sûr, entres. Je te sers quelque chose ? 

     

    ~ 129 ~

     

    - Non c’est bon... Refusa simplement le jeune homme en sniffant bruyamment. Apparemment, il semblait avoir prit quelques rails avant de venir et cela avait du mal à passer. – Ça te dérange pas que je bédave dans ton appart ? Lui demanda-t-il ensuite en fouillant dans ses poches avec sa main libre pour en sortir quelques secondes plus tard un gros sachet de poudre blanchâtre.

    - Non du tout. Répondit Helga dont les yeux s’étaient directement posé sur le sachet. Elle en bavait presque...

    - Bon... Alors ça fera soixante euros. Avec ça t’en a pour deux mois au moins !

     

    ~ 129 ~

     

    Helga lui tendit six billets de dix euros et s’empara de son bien sans attendre. Serkan rangea son butin dans sa poche de jean et observa la grande rousse ouvrir le sachet, étaler la poudre sur la table, la séparer en plusieurs rangés et les sniffer les unes après les autres. Son regard demeurait impassible...

     

    ~ 129 ~

     

    - Aaaaah... Soupira Helga d’extase tout en s’adossant complètement contre sa chaise. – Heu... Tu en veux ? Demanda-t-elle au bout d’un moment à son invité. Elle avait presque oublié sa présence tellement qu’elle était bien dans son monde.

    - J’ai déjà eu ma dose... Refusa le blond platine. – Tu as quel âge, sans indiscrétion ? 

     

    ~ 129 ~

     

    - Dix huit...

    - Et tu sniffes déjà cette merde ?

    - Qu’est ce que ça peut te faire ? L’attaqua-t-elle aussi tôt.

    - Mouais c’est pas mes affaires, t’as raison. Bref, je vais pas m’éterniser, j’ai d’autres clients à livrer. Tu as besoin d’autres choses ?

     

    ~ 129 ~

     

    Helga réfléchit un peu. Au bout d’un petit moment, elle se leva et se dirigea lentement vers Serkan.

    - Est-ce que tu sais... où je pourrais me procurer une arme ?

    Le jeune homme releva légèrement un sourcil en dévisageant son hôte. Décidément, il allait de surprise en surprise ! Lorsqu’elle lui avait ouvert, il avait cru s’être trompé de personne car elle lui avait semblé être une fille sans histoire, une étudiante lambda quoi... Et non seulement elle sniffait comme une folle mais en plus elle voulait un Gun ? Il se dit intérieurement que les apparences étaient vraiment trompeuses.

    - Tu veux shooter qui ?

    - T’occupes pas de ça et dis moi simplement si tu sais ou non...

    - Je peux t’avoir ça... Lui répondit-il après un certain temps. – Par contre, si jamais tu fais des conneries, que l’arme est interceptée et que les poulets remontent jusqu’à moi, je te jure que je te tue... Serkan avait soudainement changé de ton et d’expression faciale. Helga le trouvait d’un coup super menaçant et elle déglutit avant d’acquiescer. Elle avait comprit en l’espace de quelques secondes qu’il semblait ne pas plaisanter quand on se foutait de sa gueule. – Qu’est ce que tu recherches exactement ? Reprit-il d’un ton beaucoup plus normal.

    - Un simple revolver semi automatique suffira. 

     

    ~ 129 ~

     

    - Très bien. Je te recontacte bientôt... Dit le grand blond en regagnant la porte de sortie de l’appartement. – Arranges toi pour être seule le jour où je t’apporterai ça. On verra pour le prix le jour même mais ce sera sûrement entre cent et deux cent euros.

    - Le prix m’importe peu tant que j’ai ce que je demande.

    - Parfait. A bientôt alors. Fit-il en sortant du logement étudiant sous le regard malicieux de la jeune rousse.