• ~ 121 ~

    ♫ Happoradio - Che Guevara ♫

    [ Cette chanson est en finnois mais les paroles n'ont aucun rapport avec les scènes qui suivent ^^ ]

      

    Le lendemain matin en Finlande,

     

    ~ 121 ~

     

    Wilhem s’ennuyait comme un rat mort dans son grand appartement. Pour passer le temps, il écoutait l’une de ses chansons préférées de Generation X en repensant à la soirée de la veille. Il se sentait un peu mal à l’aise d’avoir assisté à une dispute entre Sledge et sa sœur mais il était surtout gêné que l’élément déclencheur soit Helga. Il ne s’attendait pas à ce qu’elle réagisse ainsi, il avait bien vu dans sa manière d’être qu’elle était heureuse d’avoir semée la zizanie entre eux.

    Il avait bêtement pensé que sa sœur se faisait des idées sur l’état mental de la grande rousse mais depuis cette soirée, Wilhem commençait à se demander si, effectivement, elle n’aurait pas un souci dans sa petite tête.

    Après que Tea lui ait expliqué de quelle manière Helga était capable de se comporter pour avoir Sledge, il s’était dit qu’elle devait sûrement extrapoler dans la mesure où Helga avait plutôt l’air d’être une fille toute timide et inoffensive ! Mais la veille, lorsqu’il avait fait face à l’expression de son visage et constaté avec quelle aisance elle avait tenté de piéger Calypso pour qu’elle se trahisse elle-même au sujet de sa relation avec le Gen X et également de quelle manière elle passait son temps à regarder discrètement Sledge, il avait rapidement déchanté. 

     

    ~ 121 ~

     

    Cette fille avait bel et bien un petit problème et il fallait qu’il tente d’en savoir plus et surtout qu’il essaye de voir s’il pouvait faire quelque chose pour qu’elle arrête son délire. Il se laissait quelques semaines pour pouvoir bien « étudier » la jeune femme avant de passer à l’attaque. Il fallait qu’il sache si elle représentait réellement un danger potentiel pour son entourage et il avait besoin pour cela de la connaître un peu plus, de devenir un peu plus proche d’elle pour comprendre son mode de fonctionnement. Il fallait qu’il gagne sa confiance.

     Malgré ça, il avait bien aimé connaître cette petite bande d’amis. Il avait - rapidement avant de partir - échangé ses coordonnées avec eux histoire qu’ils restent en contact et c’était avec la plus grande des surprises qu’il avait reçu un sms ce matin même de la part de Robyn, qui l’invitait à assister à l’une de leur répétitions. Il était très ravi de cette invitation qu’il accepta avec plaisir et se dit que Sledge et sa sœur s’étaient finalement réconciliés... Ce qui était une bonne chose.

     N’empêche, il trouvait ça trop classe qu’il ait fait connaissance de la petite amie de son idole et il comprenait un peu en quelque part pourquoi sa sœur ne pouvait pas l’encadrer. Tea semblait être totalement accro à Köylen, avant même qu’elle ne le rencontre et n’entame une relation avec lui. C’était un peu à cause de lui si elle était tombée sous son charme...

     Il se souvint que le jour où il s’était acheté leur tout premier album, il s’était pavané avec sous le nez de Tea qui lui avait arraché la boite des mains en le menaçant de la casser s’il ne disparaissait pas de sa chambre. Et alors qu’il s’était calmé pour ne pas voir son précieux bien finir en cinquante milles morceaux, elle s’était intéressée au design du CD où elle vit pour la première fois le visage en gros plan du leader. Depuis, il bataillait avec elle pour qu’elle arrête de venir lui piquer ses posters dans sa chambre pour les mettre dans la sienne...

     Jamais il n’aurait cru qu’elle serait vraiment amoureuse de lui. On ne pouvait pas tomber amoureuse d’une image ! Fantasmer, Ok ! Mais carrément tomber amoureux... Il ne fallait pas abuser et pourtant, c’était vraiment le cas de Tea. Elle ne voyait et ne vivait que pour lui et quand il avait apprit qu’elle avait réussit à entretenir une relation avec lui, il avait complètement halluciné. 

     

    ~ 121 ~

     

    Il revint soudainement à la réalité lorsqu’il entendit la sonnette de son appartement retentir. En regardant l’heure, il se souvint alors du message de Robyn qui lui disait que Zupprika viendrait le chercher à onze heures précises pour l’emmener à leur salle de répète (vu qu’il ne savait pas du tout où elle se trouvait). Il avait complètement oublié ce détail du coup il ne s’était pas préparé...

    Il alla tout de même ouvrir et salua gentiment la grande blonde qui lui rendit son sourire.

    - Salut ! J’ai pas du tout fait gaffe à l’heure, désolé ! S’excusa-t-il rapidement en s’effaçant pour la laisser entrer.

    - T’en fais pas ce n’est pas grave si on arrive en retard.

    - Bon, tant mieux...  Excuses moi c’est un peu le bordel, j’ai pas vidé tout mes cartons... Tu veux un truc à boire ?

    - Nan merci ça ira ! Refusa poliment Zupprika.

    Wilhem la laissa cinq petites minutes dans son salon le temps qu’il se prépare. Une fois prêt, ils prirent la direction du local en discutant de tout et de rien. Rapidement, le sujet dévia sur les deux Hietala...

     

    ~ 121 ~

     

    - Tout va bien entre eux maintenant ? A la vue de la grimace de la grande blonde, Wilhem devina immédiatement la réponse.

    - C’est chaotique... Calypso calcule à peine Sledge depuis qu’elle est revenue hier...

    - Revenue ?! Releva Wilhem qui n’était absolument pas au courant de la fugue de l’adolescente. Zupprika lui expliqua alors toute l’histoire de A à Z.

    - ... et Sledge essaye de la faire réagir en faisant une répète. Il espère que la musique changera son humeur et qu’elle sera ouverte au dialogue.

     

    ~ 121 ~

     

    - Tu étais là quand il est revenu avec elle, alors ?

    - Ouais, j’étais avec Robyn et Aleks. C’est à peine si elle nous a calculé, nous aussi. Elle a foncé dans sa chambre, elle était ravagée la pauvre. Sledge, lui, il était bien énervé, il a mit du temps à se calmer... Elle soupira longuement avant de poursuivre. – Enfin voilà, on a passé une journée vraiment nulle hier... Quand tu as l’habitude de les voir soudés tous les deux, ça fait très bizarre quand ils se disputent et encore plus pour des broutilles...

    - Mais... Köylen est vraiment un sale type ?

    - J’en sais rien. Je ne le connais pas assez mais pour le peu que je l’ai côtoyé, il est plutôt cool même s’il a l’air un peu mystérieux et froid par moments.

     

     

    *

    *              *

     

    ~ 121 ~

     

    Au même moment à Vantaa, Denn venait tout juste de débarquer l’air fortement contrarié et ne souhaitant pas tourner autours du pot il rentra carrément dans le lard de Köylen. 

    - C’est quoi ce bordel ?! J’aimerais que tu m’expliques pourquoi j’ai un message de Sledge m’annonçant que Calypso arrête son stage et juste à la suite un message de ta part qui me demande de la faire revenir ! Tu lui as fait quoi encore ? T’en a pas marre de foutre la merde ?? Et je pensais que tu allais arrêter de m’appeler à des heures pas possibles ?? T’as pété une durite ou quoi ? T’as craqué ton slip ? C’est quoi ton problème Köylen ?! Putain, je me retrouve dans une de ces merdes moi... On va perdre du temps avec ces conneries !! Bordel, j’ai l’impression de gérer un gamin de cinq ans !!

    - Bah ouais évidemment, y a une merde avec Caly et c’est tout de suite de ma faute !! Je ne lui aie rien fait et je t’emmerde !!!  L’attaqua directement Köylen, pas du tout en état de contenir ses émotions. – Sledge est venu ici ! Il l’a emmené de force juste parce que je sors avec elle depuis quelques semaines et que ça ne lui plait pas du tout ! C’est tout ! 

    - Oulah, attends c’est quoi ces conneries ! Tu sors avec ma stagiaire ?! Tu m’étonnes que ça ne lui plaise pas, vu comment tu te comportes avec les filles ! Alors que le leader s’apprêtait à rétorquer quelque chose, le grand brun aux yeux bleus le stoppa d’un geste de la main. – Bref, j’en ai rien à cirer que tu sortes avec Calypso en fait, le problème n’est pas là !

    - Je tiens à elle, Denn. Si ce n’était pas le cas, je n’en aurais rien à branler qu’elle soit partie ! Il faut à tout prix que tu arranges ça et que tu la fasses revenir ici ! Dit tout de même le chanteur avec force et sérieux ce qui surprit son manager qui ne s’attendait carrément pas à ce qu’il puisse entamer une relation avec Caly... et à ce qu’il réagisse ainsi.

     

    ~ 121 ~

     

    - Sledge ne peut pas décider pour elle pour la bonne et simple raison qu’il n’est pas son représentant légal. Je pourrais jouer la dessus et c’est complètement absurde d’agir comme ça juste parce que sa sœur sort avec quelqu’un qu’on apprécie pas. Quoique, je peux comprendre au fond pourquoi il flippe tant pour elle, on peut pas dire que tu as été tendre avec elle à son arrivée ! 

    - Putain, mais vous allez me reprocher mon comportement avec elle pendant combien de temps encore ?? J’en ai ma claque, sérieusement ! Je me suis excusée auprès d’elle y a perpète, elle est ma copine maintenant, il vous faut quoi de plus pour piger que je ne suis pas un salop !

    - Rah, désolé c’est bon... Bon, il faut qu’on prenne rendez-vous avec ses parents histoire de régler tout ça... Proposa alors Denn.

    - Ils sont absents jusqu’à vendredi, je ne pourrais pas attendre tout ce temps ! Caly m’a envoyé un sms ce matin me disant qu’elle allait passer la journée à répéter. Je connais l’endroit où ils répètent, on devrait y aller, ce sera plus simple.

    - Ok, en avant ! S'exclama Denn. Et une fois sur place, tu fermes ta bouche et me laisse parler. Tu risques de tout faire foirer si tu l’ouvres. Lui conseilla-t-il ensuite.

    - Vas te faire... Se contenta de répondre Köylen au sommet de la saoulance. 

     

     

    *

    *              *

     

    ~ 121 ~

     

    Pendant ce temps dans la salle de répète, l’atmosphère était plutôt lourde malgré le fait que Robyn, Aleks et Elios tentaient de blaguer, de faire sourire tout le monde... Sledge tentait de rester égal à lui-même même si on voyait clairement qu’il était emmerdé par le mutisme et la tristesse de Calypso. Cela faisait deux heures qu’ils étaient en train de répéter et elle n’avait pas pipé mots à part pour chanter.

    Un peu plus tôt dans la matinée, Sledge avait tenté par tous les moyens d’établir le dialogue avec sa petite sœur. Il s’était, dans un premier temps, excusé d’avoir été aussi brutal avec elle et d’avoir du agir aussi durement. Il avait ensuite tenté de lui expliqué pour quelles raisons il avait agit ainsi, en lui parlant non seulement du fait qu’il ne faisait pas confiance à Köylen mais aussi que ça pouvait être une très mauvaise image pour leur groupe. Calypso n’avait pas répondu quoi que ce soit et l’avait laissé monologué durant tout le trajet jusqu’à leur salle de répétition.

     

    ~ 121 ~

     

    Ils étaient tranquillement assis à écouter l’enregistrement d’une chanson qu’ils venaient de faire.  Wilhem était arrivé il y a une heure et discutait avec tout le monde à part Caly qui semblait totalement ailleurs. Son visage triste lui fit de la peine. Alors que tout le monde semblait prit dans une conversation qu’il ne suivait déjà plus, il décida d’aller faire la discussion à la petite adolescente. 

     

    ~ 121 ~

     

    Il vint prêt d’elle et l’aborda avec naturel.

    - J’aime beaucoup ce que vous faites.

    Caly tourna lentement son visage vers lui et lui sourit tristement.

    - Merci... C’est gentil...

    - T’en fais pas, ça s’arrangera. Lui dit-il alors tout bas.

    - Hm... Mouais je pense pas.

    - Tu as parlé à Köylen depuis que tu es revenue ?

     

    ~ 121 ~

     

    - Sledge a prit mon téléphone et débranché mon pc pour éviter que je le contact mais j’ai trouvé l’endroit où il a caché mon portable et j’ai réussit à envoyer un message à Köy pour lui dire l’état des choses et ce que je faisais aujourd’hui.

    - C’est déjà ça... Ton frère se rendra vite compte qu’il est partit trop loin. A mon avis, c’est déjà le cas vu la tronche que tu tires. Caly rit faiblement. – Laisses lui un peu le temps de digérer le fait que sa petite sœur sort avec une star presque mondiale !

    – J’ai plus vraiment envie de parler de ça. Avoua la petite brune, le regard sombre.

     

    ~ 121 ~

     

    Wilhem décida alors de tenter de la faire rire en lui racontant des blagues pourries.

    Sledge, lui, regardait discrètement la scène tout en continuant de discuter avec ses amis. Il remarqua rapidement sa sœur se mettre à sourire et rire malgré sa mauvaise mine. Cela lui pinça le cœur de la voir ainsi mais il voulait rester sur ses positions et l’empêcher de voir ce chanteur. Le fait qu’ils soient en froid le rendait malade mais il était prêt à aller jusqu’aux extrêmes pour la protéger...

    Quelques secondes plus tard, la petite bande entendit la sonnerie de la porte d’entrée. Visiblement, quelqu’un venait leur rendre visite... Elios se porta volontaire pour aller ouvrir. 

     

    ~ 121 ~

     

    - Vous attendiez quelqu’un ? Demanda alors Zupprika.

    - Non pas spécialement. C’est peut-être Mina, on lui a dit qu’on venait aujourd’hui, elle a peut-être décidé de nous rejoindre. Répondit Sledge en haussant les épaules.

    - Nan, elle avait un rendez-vous avec l’un des gérants du Viking's Festival pour pouvoir nous y inscrire ! Rappela alors Aleksi.

    - Ah ouais, merde c’est vrai ! Se souvint alors le guitariste. – J’espère qu’on sera retenu ! Ce serait le rêve de partager la même scène que Korpiklaani, Finntroll et Turisas !

    - Ouais, surtout que maintenant on est opérationnel pour jouer nos nouveaux titres ! Acquiesça le batteur en commençant à s’entrainer sur son instrument de prédilection. - Puis j'ai trop envie de te voir danser le Humppa*, Sledge !

    - Crèves ! Rétorqua le grand châtain, non sans rire.

     

    *Le Humppa est une danse traditionnelle finlandaise ^^

    ~ 121 ~

     

    - Vous avez fait beaucoup de festivals ? Demanda alors Wilhem, toujours aux côtés de Caly.

    - Ben ouais quelques uns. En fait, on a surtout fait les festivals locaux et quelques petits concerts dans les bars mais le plus gros truc qu’on a fait à ce jour c’est le Festival de Helsinki ! Lui répondit alors le guitariste.

    - Putain, la classe internationale ! S’extasia le grand blond. – Ce festival là, c’est un peu comme le Woodstock finlandais !

    - Ouais, sans les gens pétés au LSD et qui dansent complètement à poils ! Plaisanta le bassiste.

     

    ~ 121 ~

     

    Alors qu’ils continuaient de parler, Elios revint accompagné des deux visiteurs. Sledge qui était de dos se rendit compte de cela lorsqu’il vit les yeux de Wilhem s’arrondir et quand il se rendit compte de l’expression encore plus triste de sa petite sœur. Les Jumeaux Hämmer restèrent égaux à eux même et saluèrent poliment les nouveaux arrivants tout en redoutant ce qu’il allait se passer dans les prochaines minutes. 

     

    ~ 121 ~

     

    Sledge se retourna alors et fit face à Denn... et Köylen. Son regard se durcit rapidement à sa vue. N’avait-il donc pas comprit qu’il ne voulait plus avoir à faire à lui ? Qu’il laisse sa sœur tranquille et continue sa carrière et les laisse suivre leur propre chemin !

     

    ~ 121 ~

     

    - Vous avez reçu mon message ? Demanda-t-il alors au manager officiel des Gen X.

    - Oui et c’est pour ça qu’on est là... Lui répondit sereinement le grand brun aux yeux bleu.

    - Je viendrai prendre les affaires de Calypso ce week-end. L’informa alors le guitariste.

    - C’est pas aussi simple, Sledge ! Tu ne peux pas décider que ta sœur arrête son stage parce qu’elle fréquente quelqu’un avec qui tu ne t’entends pas. Bon après ça, ça vous regardes après tout, je m’en fou pas mal... Mais ce que je veux dire c’est que tu n’es pas le représentant légal de Calypso ! Ce doit être l’un de tes parents qui prenne cette décision car elle est sous leur responsabilité ! Tu n’as pas ce pouvoir. J’aimerais alors pouvoir trouver un terrain d’entente et arrêter ces conneries ! On a un emploi du temps chargé et je suis très content de ta soeur, je n’aimerai pas que son stage prenne fin pour si peu et surtout, je ne peux pas trouver une nouvelle stagiaire en si peu de temps !

    - Vous inquiétez pas, quand mes parents seront au courant de tout ça, le résultat sera le même. Pour le reste, débrouillez vous ! 

     

    ~ 121 ~

     

    Pendant ce temps, Köylen et Calypso se dévoraient littéralement du regard. Cependant, celui de Caly était emplit de larmes tandis que celui du grand brun se montrait confiant et serein. Il n’avait qu’une envie à cet instant : c’était de la prendre dans ses bras, de la sentir contre lui. Il se mit alors à regarder son manager et le frère de sa petite amie qui étaient toujours en train de trouver une solution à ce problème et il se dirigea tranquillement en direction de l’adolescente qui le regardait approcher avec anxiété... Ce geste allait rendre Sledge complètement furax (et il était déjà bien chauffé...) et cela était le meilleur moyen pour qu’une bagarre éclate.

    Cependant, elle ne pouvait résister elle aussi d’être près de lui et lorsqu’enfin elle ressentit le contact de son corps contre le sien, elle se sentit beaucoup mieux.

    - Mercredi, à dix heures, regardes MTV Pulse... OK ? Lui murmura-t-il à l’oreille avant de lui déposer un baiser bref dans le cou.

    Caly opina du chef en lui souriant timidement et alors qu’elle allait lui demander pour quelle raison elle devait faire ça, elle fut interrompue par Denn qui éleva la voix.

     

    ~ 121 ~

     

    - Bon écoute mon ami, on dirait que tu ne saisis pas ce que je suis en train de te dire donc on va faire un truc simple: Tant que je n’aurais pas parlé à tes parents, Calypso viendra la semaine prochaine comme prévu pour continuer son stage. Je vais pas perdre mon temps avec des saloperies pareilles !

    Voyant très bien que la situation commençait à dégénérer, Calypso se mêla à la conversation. Après tout elle en était le sujet central, il était donc normal qu’elle ait son mot à dire. 

     

    ~ 121 ~

     

    - Denn, nos parents reviennent vendredi. Je te propose de venir Samedi avec Köy, on parlera de tout ça... Je pense qu’il n’y a que comme ça que Sledge comprendra qu’il n’y a rien à craindre.

    Son frère, pas du tout ravie de cela lança un regard noir à sa sœur et sortit du local en trombe tout en jurant. Un mutisme assez gênant s’installa dans le local avant que Robyn ne décide de l’interrompre.

     

    ~ 121 ~

     

    - Je pense que c’est la meilleure solution.

    - Ouais, encore faut-il que maman et surtout papa approuve ma relation avec Köy... Même si je flippe pas mal, je suis plus confiante qu’avec Sledge. Répondit Caly.

    - C’est vrai qu’il a toujours tendance à réagir au quart de tour quand il s’agit de toi... Frère poule pawa ! Réagit Elios tout en essayant de plaisanter pour apaiser cette lourde atmosphère. 

     

    ~ 121 ~

     

    Wilhem qui avait suivit toute la scène sans dire un mot était plus qu’impressionné par ce qu’il venait de vivre et il rougit illico quand le regard couleur acier de son idole se posa sur lui. Le très grand blond n’osait pas soutenir son regard mais il voyait bien que le regard du chanteur s’attardait sur lui.

    - C’était bien toi qui est venu nous demander un autographe à l’aéroport avant hier matin ? Demanda-t-il alors

    - Heu... Ouais, c’est bien ça. Répondit timidement le frère de Tea.

    - C’est bien ce que je me disais. Avec ta taille c’était impossible de ne pas t’oublier. Lui dit alors Köylen, gentiment. – Y a un truc que je pige pas... Caly était là aussi donc si tu es là c’est que vous vous connaissez, hors hier, on aurait dit le contraire !

    - On s’est connu le même jour, en soirée. Lui expliqua alors Robyn. – Il est nouveau en ville !

    - Ok... Bon, ben si tout rentre dans l’ordre on se reverra sûrement. Dit le chanteur.

    Wilhem se dit que son séjour dans la capitale avait vraiment de très bons côtés finalement...

    - Bon c’est bien de blablater mais je te signal qu’on doit répéter pour l’émission d’Akemi ! En plus vous n’avez toujours pas choisi quel titre interpréter à la fin ! On a du travail ! S’exclama Denn, beaucoup plus calme malgré son empressement.

     

    ~ 121 ~

     

    Köylen embrassa beaucoup plus tendrement Calypso et lui dit en plaisantant :

    - Hm... Je viens en costard cravate samedi ? Faut que je fasse super bonne impression devant tes parents !

    - T’es bête ! Répondit l’adolescente en souriant. – Viens comme tu l’es d’habitude.

    - Ca se passera bien, Denn fera tout pour... Et n’oublie pas ce que je t’ai dit hier soir... Lui dit-il ensuite à l’oreille plus bas. Devant l’incompréhension de Caly, il se mit à rire. – Après cette histoire, je vais m’occuper de toi... Tu as cru que je plaisantais ou quoi ? Tu vas prendre cher ma puce... Haha !

    - Arrêtes, c’est gênant de parler de ça ici... Elle l’embrassa une dernière fois. – Allez, vas t’en !

    - Ca y est ?!! Fit Denn qui perdait patience. – On peut y aller ?!

    - Ouais, c’est bon, roh la la ! Pesta le chanteur. 

     

    ~ 121 ~

     

    En sortant du local, le manager ne pu s’empêcher de lui faire une remarque.

    - Ca fait bizarre de te voir en bisounours, toi ! C’est presque de la science-fiction pour moi de te voir comme ça avec une fille. D’habitude tu leur rentre dedans et dans tous les sens du terme d’ailleurs....

    - Mouahaha, quel humour ! Se moqua le chanteur de meilleure humeur. – Merci pour tout en tout cas... Dit-il peu après.

    - Rien n’est joué encore. Attends de voir la réaction des parents...

    - J’ai confiance, ça se passera bien.

    - Ouais on verra... N’empêche, dans quelle merde tu me fous toi... Rah ces jeunes !! Bougonna le manager.