• ~ 113 ~

    ~ 113 ~

     

    Au même moment mais dans un coin près de la sortie de l’aéroport et à l’abri des groupies, Caly et les Gen X étaient en train de faire un résumé rapide sur leur séjour aux Etats-Unis à Denn qui les avait rejoints peu après leur arrivée. Le manager officiel du groupe semblait fortement satisfait et les félicita tous.

    - Je suis vraiment content de l’avancement des choses. Je crois qu’on peut même prévoir une date pour la sortie de cet album vu qu’il ne reste plus grand-chose à enregistrer. Le photoshoot et le design de la pochette se feront rapidement, comme d’habitude. Enfin bref, nous verrons ça dans les jours prochains.

    - Est-ce qu’il serait possible que je passe cette semaine chez mes parents, s’il te plait ? Demanda alors Caly à son responsable de stage. Elle avait fait part à ses amis de son envie de retrouver les siens quelques jours. De plus, elle savait que son frère était en vacances vu que sa semaine de partiel était passée et qu’il y avait toujours deux semaines de vide qui suivait. Ils avaient bien sûr accepté qu’elle les quitte,  même si ce fut un peu plus difficile pour Köy qui avait déjà assez de mal à la laisser partir loin de lui.

    - Oh, oui, il n’y a aucun problème, ça te fera le plus grand bien ! Je présume que ça va beaucoup bosser avec Amaranth ?

    - Oui, j’ai de nouvelles chansons à leur proposer ! Acquiesça la petite brune.

    Cela faisait trop longtemps qu’elle n’avait pas chanté ses chansons et l’ambiance des répètes de son groupe lui manquait aussi. Elle avait besoin de retrouver tout ça.

    - Ok, bah je t’accompagne si tu v...

     

    ~ 113 ~

     

    - Nan, je le fais !! L’interrompit brusquement le leader du groupe en s’approchant d’elle.

    Caly parut soudainement gênée face à l’intervention de son petit ami. Il ne fallait pas que Denn soit au courant pour eux, et ce genre de comportement était le bon moyen de les faire griller. Cependant, le manager semblait plus surprit que suspicieux et lui dit d’un air taquin :

    - Ok, il est passé où le véritable Köylen ? Depuis quand tu rends service, toi ?

    - Heyyyy ! Fit Köy faussement outré.

    - Bon, j’appelle un chauffeur qui va venir vous chercher. Et toi Köy, soit discret, j’ai pas envie que tu reviennes à Vantaa en Slibard parce qu’une horde de groupie t’auras arraché tes vêtements en pleine rue.

    - Genre je vais me pavaner dans la capitale à découvert !! Fit le grand brun en levant les yeux au ciel.

    - Bah on sait jamais avec toi, hein !

    Après quelques minutes supplémentaires de bavardages, Köy et Caly sortirent de l’aéroport pour prendre une voiture qui les mènerait à la demeure de la jeune fille. Ils en auraient pour quinze petites minutes de trajet et Köylen était particulièrement plus tactile que d’habitude. Ils allaient dorénavant devoir vivre le début de l’histoire en cachette, du coup le leader profitait de chaque instants pour pouvoir toucher sa petite amie car il serait difficile, à l’avenir, de se trouver dans la même pièce qu’elle sans pouvoir l’embrasser ou même lui prendre la main. 

     

    *

    *          *

     

    ~ 113 ~

     

    Dans la demeure Hietala, Sledge travaillait sur une chanson pour le groupe qu’il avait lui-même composé. Ce titre s'intitulait I want my tears back et le guitariste s’était beaucoup inspiré d’Alice au pays des merveilles pour écrire ce lyric. Il avait déjà une idée de la manière dont cette chanson sonnerait. Il voulait qu’elle comporte des sonorités celtiques et il ce serait un morceau où il chanterait en duo avec sa sœur. Il espérait que cette chanson plairait au groupe et qu’ils pourraient la travailler cette tous ensemble. 

     

    ~ 113 ~

     

    Les répétitions avaient toujours lieu et régulièrement malgré l’absence de la chanteuse. Ils répétaient majoritairement les titres de leur maquette et attendaient une réponse de la part d’Universal qui ne leur avait toujours pas donné de retour sur leur travail. Honnêtement, le guitariste commençait à penser que leur démo ne les intéressait pas et qu’ils n’étaient pas prêts d’avoir un quelconque retour. Seulement, Mina les encourageait tellement à continuer sur leur lancée en n’arrêtant pas de les couvrir d’éloges et en leur certifiant qu’ils auraient leur place sur le marché de la musique, qu’il ne pouvait en fin de compte qu’être optimiste quand à l’avenir d’Amaranth.

     

    ~ 113 ~

     

    Il pensa ensuite à sa petite sœur qui lui manquait terriblement. Il se demandait ce qu’elle était en train de faire en ce moment même. Pensait-elle à lui, dans le climat tropical de la Floride ? Ou était-elle trop occupée à s’amuser avec Köylen pour avoir ne serait-ce qu’une petite pensée pour lui ? Le grand châtain soupira longuement en fermant les yeux. Il n’était vraiment pas fier de sa jalousie envers le leader du groupe mais il n’y pouvait rien. Il ne sentait vraiment pas ce type... 

     

    ~ 113 ~

     

    Il fut soudainement tiré de ses pensées en entendant la porte d’entrée claquer. Pensant qu’il s’agissait de l’un de ses parents qui avait oublié quelque chose dans la maison (ils étaient partit pour une semaine chez les parents d’Aleksi et Robyn), Sledge ne se posa pas de question quant à l’identité de la personne qui venait d’entrer. Ce fut seulement lorsqu’il entendit « Pfiouu... enfin à la maison » qu’il bondit carrément de sa chaise et qu’il sortit de sa chambre pour être sûr de ne pas avoir rêvé ! Il reconnaîtrait cette voix entre mille !

     

    ~ 113 ~

     

    - Gné ? Bah y a personne, ici... ? Constata Caly qui venait effectivement de rentrer chez elle et qui pensait faire une belle surprise à son frère. Elle était arrivée il y a dix minutes mais Köylen avait eut beaucoup de mal à la laisser partir. La jeune fille remarqua qu’il était très demandeur niveau baisers et câlins... et ça ne la déplaisait vraiment pas du tout... – Bon bah... Hop, à la cuisine ! Fit-elle en posant ses affaires près de la porte avant de se diriger vers son frigo histoire de se remplir la panse (les repas dans les avions étaient dégueulasses... même en première classe !). 

     

    ~ 113 ~

     

    Alors qu’elle venait à peine de passer le pas de la cuisine, elle entendit quelqu’un dévaler les escaliers et elle devina immédiatement qu’il s’agissait de son frère.

    - T’es vraiment là ?! J’suis pas barje alors ! Ca pour une surprise, c’est une surprise ! Tu ne m’as même pas prévenue de ton arrivée, boulette ! S’exclama-t-il en se jetant sur elle pour la prendre dans ses bras et la serrer fort contre lui. – T’es bien, là... Putain, j’y crois pas, tu m’as trop manqué ma Calou, tu m’as vraiment trop manqué... !

    - Toi aussi tu m’as manqué ! Qu’est ce que c’est bon de te revoir ! Caly se lova d’avantage dans les bras de son frère adoptif, elle y était vraiment bien. Il lui avait véritablement manqué et c’était un soulagement de le revoir enfin. – Je suis là pour une semaine ! L’informa-t-elle ensuite en se décollant de lui.

    - C’est génial ! S’exclama, son frère totalement heureux en lui embrassant la joue. – Tu es venue toute seule depuis l’aéroport ?! 

     

    ~ 113 ~

     

     - Nan, Köy a fait le trajet avec moi... Répondit timidement la chanteuse Amaranth.

    - Ah. Se contenant de répondre son frère avant de s’intéresser au bijou de sa petite sœur. – Ah ouais... ton piercing te va vraiment bien ! J’aime beaucoup ! Tu as eu mal ? 

    - Oulah, je t’en parle même pas ! J’ai trop douillé, je pensais pas que ça faisait aussi mal ! 

    Les deux frères et sœurs passèrent donc l’après-midi à discuter, rire, déconner... à se retrouver en somme. Sledge était au summum de la joie. Caly lui parla en détail de ce qu’il s’était passé durant ce mois aux Etats-Unis, en évitant, bien évidemment de lui dévoiler sa relation avec Köylen. Cela lui fit beaucoup de mal de cacher cela à son frère mais elle remarquait très bien les airs qu’il prenait lorsqu’elle prononçait le prénom du leader. Elle voyait très clairement qu’il ne l’appréciait pas et par conséquent, elle jugeait plus prudent qu’il ne sache rien pour le moment.