• ~ 107 ~

    ~ 107 ~

    ❋  ❋  ❋

    ~ 107 ~

     

    Les Gen X venaient de terminer leur concert au Summer Stage. Leur accueil avait été aussi royal que leur première montée sur cette scène et la fougue du public n'avait absolument pas dépérie. Ce fut avec un petit pincement au cœur que le quintette quitta cette grande scène. Ils en voulaient encore et toujours plus, ils voulaient de nouveau ressentir ce sentiment de plénitude à chaque fois qu'ils jouaient et voyaient toute cette foule se bouger au rythme de leur musique.

    Ils ne regrettaient absolument pas ce deuxième voyage outre atlantique et c'était confiant et excités qu'ils retourneraient dans leur pays pour la poursuite de la réalisation de leur prochain opus. Normalement, d'ici deux-trois mois, tout devait être terminé et la promo pourrait alors commencer. S'en suivrait alors, une tournée nationale et par la suite, mondiale !

     

    ~ 107 ~

    ❋  ❋  ❋

    ~ 107 ~

     

    Après le concert, ils reçurent les félicitations de l'organisatrice du festival qui leur fit savoir qu'elle serait ravie de les recroiser un de ces quatre et qu'elle leur souhaitait bonne chance pour la suite.

    Les membres du groupes se dispatchèrent ensuite pour profiter de leur dernier jour sur le sol américain à leur manière.

     

    ~ 107 ~

     

    Alors que Torsten, Jan et cette fois ci Korben avaient décidés de passer la soirée en boite de nuit, Köylen et Caly ne préférèrent pas les suivre. A présent, ils évitaient les afters en boîte car cela semblait leur porter la poisse. Ils ne voulaient prendre le risque qu'une nouvelle querelle éclate. Puis Enzo était actuellement en train de mixer et Caly voulait éviter que son copain ne l'embrouille même s'il lui avait promis d'essayer de le connaître et de ne pas prendre la mouche à chaque fois qu'il posait son regard gris foncé sur elle. Maya les invita donc à se joindre à elle et Seb pour passer une soirée tranquille dans sa suite. Invitation qu'ils acceptèrent avec joie. 

    Ainsi, ils se retrouvèrent tous les quatre à discuter de tout et de rien et à en découvrir d'avantage sur leur vie autours d'une ribambelle de cochonneries à déguster ainsi qu'avec une chaîne musicale en fond sonore. L'atmosphère était très sereine et joviale.

    Maya était une fille très loquace, souriante et passionnée du septième art. On n'avait qu'à l'entendre parler de ce sujet pour immédiatement se rendre compte que le cinéma était toute sa vie et qu'elle était prête à tout sacrifier pour pouvoir vivre de sa passion. En la regardant, Köylen avait l'impression de voir Calypso en elle. Elle parlait avec cette même assurance et cette fougue qu'on ne pouvait être qu'intéressé parce qu'elle racontait même si le cinéma n'était pas un sujet qui nous captivait. Il n'était même pas étonné que ces deux là s'entendent déjà aussi bien... Il échangea un regard entendu avec Sebastian qui devait sûrement penser la même chose que lui, vu que les deux filles étaient parties dans un débat toutes les deux sur le nouveau film de Christopher Nolan.

     

    ♫ Mandy Moore - So Real ♫

     

    ~ 107 ~

     

    Un peu plus tard, alors que les discussions continuaient, le tout agrémenté de quelques rires et boutades, le clip qui passait à la Télé attira instantanément leur attention. Il s'agissait du dernier clip et premier extrait du nouvel album de Kristina, ou plutôt de X-Tina. Maya avait déjà visionné cette vidéo puisque sa sœur lui avait montré le résultat avant sa sortie officielle. Ses invités visionnaient le clip avec une certaine attention et elle put facilement voir à l'expression du visage de Calypso que le travail de sa sœur ne semblait pas avoir d'impact sur elle bien qu'elle devait avouer qu'elle possédait une jolie voix. Elle demanda alors : 

    - Ça marche pour elle ?

    - Oui plutôt bien. Répondit Maya. Le seul truc c'est que ses auditeurs ont entre 8 et 16 ans à peu près... Mais bon, ça ne semble pas la déranger plus que ça...

    - Elle écrit ses propres textes ? Demanda alors Köylen, pas tellement emballé par la musique de la blondinette non plus. Il avait eut l'occasion d'entendre ses autres travaux et ce n'était pas vraiment un style de musique qui retenait son attention. Il ne l'avait bien entendu pas fait remarquer à Kristina qui semblait hyper fière de sa musique de peur de la blesser... Il avait cependant oublié de lui demander si elle était à l'origine de ses textes « cucul la praline ». Cela était dommage, car elle possédait une voix vraiment puissante et ce type de musique ne lui correspondait pas.

    - Non, elle choisit parmi des lyrics déjà écrits et des morceaux déjà composés mais je sais qu'elle en écrit de son côté. Le problème c'est que sa maison de disque refuse de produire son travail. Ses producteurs pensent que ses paroles ne sont pas assez bien pour être commercialisés et ils ne veulent pas perdre du fric en prenant le risque de produire un album ou de sortir un single qui risque de faire un gros flop.

     

    ~ 107 ~

     

    Köylen eut un pincement au cœur en entendant cela car c'était exactement ce qui était arrivé à sa mère...

    - Pourquoi ne se rebelle-t-elle pas ? Et puis elle ne savait pas que ça se passerait comme ça avant de signer avec eux ? Quelle est sa maison de disque ? Demanda-t-il ensuite.

    - Elle a signé chez Jive Records et à l'époque, elle cherchait juste à faire une carrière artistique vu qu'elle galérait en tant qu'actrice. Donc comme elle avait une assez jolie voix elle a tenté sa chance. Mais tu sais, elle a quand même réussit à imposer sa volonté de faire renaître la pop des 90's. C'était à leurs risques et périls d'accepter ça ! Puis se rebeller ne servirait à rien puisqu'elle a signé chez eux pour quatre ans, il lui reste deux ans à tirer encore.

    - Je trouve ça infecte qu'elle ne puisse pas avoir de liberté dans ses actes. Qu'on lui impose les paroles et la musique d'une autre personne. Personnellement je n'aurais jamais pu accepter ça. Ta sœur sert de porte fric ! Je parie qu'il y a une multitude de produits dérivés à son effigie et qu'elle a même un fan club payant... Continua le leader.

    - Ouais tout à fait ! Ria la métisse. Oh tu sais, elle s'en fiche au fond. Comme je l'ai dit, elle a choisit le métier de chanteuse pour avoir un revenu, vu qu'elle galérait pour trouver un bon rôle au cinéma... Et elle s'est vite rendu compte qu'elle gagnait cent fois mieux en interprétant des chansons pour adolescents boutonneux qu'en jouant dans des Soaps ou des Sitcoms comme moi chez Disney. Elle était aussi passionnée par le cinéma que moi, c'était la raison pour laquelle on avait décidé de quitter Varadero pour débarquer à Los Angeles et tenter notre chance. Mais j'en ai eu plus qu'elle... Avoua-t-elle ensuite avec un peu de gêne.

     

    ~ 107 ~

     

    - C'est une des raisons pour lesquelles vous ne vous entendez pas toutes les deux ? Demanda alors Calypso.

    - Eh bien... ça a toujours été électrique entre nous mais le fait que j'ai réussit à poser une patte dans le cinéma quasi instantanément alors qu'elle a galéré pendant x mois pour finalement échouer n'a fait qu'aggraver les choses ! C'est bête, je pensais que le fait qu'on se retrouve rien que toute les deux, loin de Cuba, loin de nos parents nous rapprocheraient mais bon... L'espoir fait vivre. Je me suis faite une raison depuis longtemps, ma sœur ne m'aime pas et puis voilà. Life continues...

    - C'est vraiment débile... ! Elle m'a avoué qu'elle te jalousait il y a quelques jours de ça. Elle te reproche d'avoir eu beaucoup plus de facilité ; d'avoir été plus entourée et plus chouchoutée qu'elle et a aussi dit que tu ne perdais pas une seule occasion pour la rabaisser. Je ne suis pas là pour faire l'avocat de qui que ce soit hein ! Se défendit Köylen aussitôt. Mais encore une fois c'est vraiment débile de se quereller pour des broutilles. Des tas de gens donneraient tout pour avoir une famille, même recomposée.

     

    ~ 107 ~

     

    - Je sais très bien pourquoi elle ne me supporte pas Köylen. Je l'ai toujours su et crois moi que ça va beaucoup plus loin que ça. En revanche, jamais je n'ai cherché à la rabaisser, à quoi ça me servirait, honnêtement ? Je n'ai pas besoin de me mettre en valeur en rabaissant les autres. Kristina souffre, et elle rejette tout sur moi. Je supporte tout ça depuis dix-huit ans parce que je comprends son ressentit et j'ose espérer qu'un beau jour, elle m'avouera de sa propre bouche tout ce qu'elle garde profondément en elle.

    Maya n'avait pas avoué le fait qu'elle commençait à saturer. Les reproches et les coups bas de sa sœur commençaient sincèrement à l'agacer et maintenant qu'elle entamait une relation avec Sebastian, elle ne voulait pas que Kristina tente de mette un terme à leur couple. Notamment en leur dévoilant son syndrome.

    Elle avait très peur car après lui avoir apprit qu'elle sortait avec le batteur finlandais, sa sœur s'était contenté de la regarder d'un air glacial avant de lui jeter à la figure « Profites en bien alors, parce qu'à mon avis ça ne durera pas ! » avant de sortir de sa suite et de claquer la porte comme pas permis.

    Elles ne s'étaient plus croisées depuis puisque Maya passait ses journées avec les Gen X...

    - S'il se passe quoi que ce soit tu me le dis... Je ne veux plus que tu gardes tout ça pour toi. On voit très bien que c'est la première fois que tu en parle. Fit Sebastian en serrant sa petite amie contre lui. Cette histoire le révolta et l'attrista en même temps et il ne voulait plus voir ce regard triste sur son visage, il voulait la voir sourire et rigoler comme tout à l'heure. En tous cas, il allait avoir beaucoup de mal à la laisser le lendemain matin. - Tout ça finira par s'arranger d'une façon ou d'une autre, j'en suis sûr. Dès que ça ne va pas, appelles moi, skype moi ou tout ce que tu veux mais entre en contact avec moi... Ou l'un de nous trois même ! Ce sont tes amis à présent ! Mais, tu me contact d'abord hein, parce que je suis le number one ! Fit-il ensuite en riant, aussitôt imité par son interlocutrice et ses amis.

     

    ~ 107 ~

     

    C'est alors qu'ils entendirent quelqu'un passer le pas de la porte de la suite de Maya assez brutalement. A l'entente du fracas de l'ouverture de la porte, on pouvait facilement se rendre compte que le visiteur semblait remonté.

     

    ~ 107 ~

     

    - Maya ! S'exclama Kristina en se rendant au salon. - Il faut que j'te p.... Elle s'arrêta en voyant que sa sœur n'était pas seule et en plus pas avec n'importe qui. Elle ne s'attendait pas à ce qu'elle les emmène carrément dans sa suite -Merde... Jura-t-elle tout bas avant de reprendre plus haut. - Ah, excusez-moi, je vous dérange... ! Elle tenta de faire abstraction du fait que la personne qui occupait ses pensées du moment était dans la même pièce qu'elle...

     

    ~ 107 ~

     

    - Non, c'est bon. Fit sa sœur en restant dans les bras du batteur. - Tu veux quoi ? Demanda-t-elle alors en tentant de garder son calme et donc une voix assez posée.

    - Juste te prévenir que je m'en vais.

    - Ah... Et pourquoi tu pars plus tôt ? On était censée partir demain soir et passer chez les parents par la même occasion ! Tu as une urgence ?

    - J'ai décidé de passer trois jours chez Takuya. Répondit simplement Kristina sans s'étaler.

     

    ~ 107 ~

     

    - T'abuse... Ça fait des mois qu'on n'a pas vu nos parents et le seul moment où on peut se permettre d'aller leur rendre visite, tu préfères aller le voir ? Tu saoules ! S'exclama alors Maya. - Tu auras tout le temps pour ça quand on sera de retour !

    - Je te rejoindrai après, roh ! Arrêtes de me prendre la tête ! Puis franchement, ils s'en balanceront que je sois là ou pas, alors ça change quoi ?! Fit Kristina, en essayant de garder un ton calme et une expression faciale sereine.

    - Tu fais chier avec ça ! Tu sais très bien que tu vas encore les rendre triste à te comporter comme ça ! Rétorqua la brunette, appréciant peu que Kristina se foute de sa gueule. - Bref, j'ai reçu le message, bon voyage. Finit-elle par dire pour clore le sujet et que sa sœur quitte la pièce le plus vite possible avant qu'une plus grosse dispute n'éclate. Elle ne voulait vraiment pas que tout le monde assiste à une de leurs embrouilles...

    Les trois finlandais regardaient la scène sans rien dire mais ils trouvaient vraiment dommage que ces deux sœurs s'entendent si mal.

     

    ~ 107 ~

     

    - C'était un plaisir de vous connaître. Dit la blonde en s'adressant cette fois aux invités de sa sœur. - Surtout toi, Köylen.Ajouta-t-elle en lui souriant tendrement. Sourire que Calypso prit très mal et auquel elle répondit par un regard froid et méprisant. Elle n'aimait vraiment pas cette femme ! - J'espère vraiment qu'on restera en contact toi et moi, tu as mon numéro et mon Skype, donc n'hésite pas à me joindre. J'espère que tu le feras... Tu vas terriblement me manquer.

     

    ~ 107 ~

     

    Köylen qui sentit aisément Calypso se tendre face à ce que disait Kristina la prit tendrement dans ses bras pour qu'elle comprenne qu'elle n'avait absolument rien à craindre. Il aimait beaucoup la savoir jalouse de cette blonde, cela montrait bien qu'elle tenait à lui. Il la sentit se détendre un peu suite à son geste...

    Kristina essayait tant bien que mal de garder son sourire au visage et faisait un travail surhumain sur elle pour ne pas lancer le fauteuil derrière elle au visage de poupon de cette gamine ! Köylen ne risquerait pas d'apprécier... et il serait catastrophique qu'ils se quittent en mauvais termes.

    - Oui, on pourra rester en contact, il n'y a pas de souci. Lui répondit alors le leader, simplement.

    - Je suppose que nous seront amenés à nous revoir étant donné que ma sœur et ton meilleur ami sont désormais ensemble. J'ai passé d'excellents moments avec toi, tu es quelqu'un d'exceptionnel et je t'aime beaucoup. Elle s'adressa alors à Calypso. - Prends bien soin de lui, il mérite d'être heureux. Il a un grand cœur où des tas de filles voudraient y avoir une place importante. Tu vis quelque chose de beau, alors ne gâches pas tout.

     

    ~ 107 ~

     

    Köylen avait premièrement été touché par les paroles de la grande blonde mais ce qu'elle venait de dire à sa petite amie le fit rire assez nerveusement. Le visage de Caly, par contre, passa de la contrariété à l'effarement ! D'où se permettait-elle de lui donner ce genre de conseil ? Pour qui se prenait-elle ? 

    - Tu ne veux pas me filer un mode d'emploi pendant que tu y es ? Rétorqua-t-elle alors, irritée. - Tu veux peut-être ma place aussi ?!

    Pas la peine, car lorsque ce sera terminé entre vous - parce que ce sera le cas, il se lassera rapidement de toi. Tu ne lui convient absolument pas - je ne me gênerai pas pour te remplacer... Se mit-elle à penser avant de lui répondre à voix haute. - Ne le prends pas comme ça... Qu'est ce que tu peux être susceptible... Ce n'est pas très beau chez une fille !

    - Mêles toi de tes affaires s'il te plaît... Ajouta ensuite Köylen qui avait retrouvé son sérieux et qui n'appréciait guère qu'on s'attaque à Caly. - On n'a pas besoin de toi pour nous donner des conseils donc reste à ta place...

    - T'as pas un avion à prendre, là ? Lui rappela alors sa sœur, voulant à tout prix qu'elle disparaisse d'ici. Son interlocutrice haussa les épaules comme si de rien n'était et quitta la pièce en les saluant une dernière fois.

     

    ~ 107 ~

     

    En tentant de faire douter Caly sur sa capacité à garder Köylen, elle espérait avoir crée une faille qui s'intensifierait de plus en plus au fil du temps pour finalement briser ce jeune couple. Elle espérait du plus profond de son être que cette histoire ne mènerait à rien. De toute manière, elle ne pouvait faire que ça puisqu'elle ne serait plus en contact direct avec Köylen pendant un petit moment.